Nouvelles Samedi, 15. MAI, 1999

r_2100x1400_radio_praha.png

-AH-

Le sommet présidentiel à Lvov

Lors de leur rencontre à Lvov, en Ukraine, les chefs d’Etat de neuf pays d’Europe centrale ont débattu notamment de la guerre en Yougoslavie, mêm si initialement ils se sont réunis pour débattre de la coopération entre les membres du groupe de Visegrad. Samedi, les présidents devraient adopter une résolution sur la solution de la crise au Kosovo. Le président Havel a proposé à ses homogues d’organiser une conférence internationale sur l’instauration du paix dans les Balkans, qui devrait se dérouler à Ljubljana en Slovénie. Rappelons que le premier sommet des présidents a eu lieu à l’initiative de Vaclav Havel à Litomysl.

La rencontre de Bratislava

Vendredi à Bratislava, les chefs de gouvernements de la Pologne, la Hongrie, la Tchéquie et la Slovaquie se sont rencontrés pour disctuer de leur coopération, de l’intégration européenne et de la crise au Kosovo. Le sommet est caractérisé comme une reprise de la coopération du groupe de Visegrad. A l’issue du sommet, les Premiers ministres des quatre pays ont adopté deux documents, le premier se prononçant sur leur coopération, l’autre qui doit délimiter un cadre concret de coopération dans les domaines tels que la politique d’intégration, la lutte contre le crime international, ou la migration illégale. Dans une déclaration commune, ils ont condamné la répression politique et les purges ethniques au Kosovo et ont appelé Belgrad à respecter les conditions de l’OTAN.

La partition des biens fédéraux

Le projet de Milos Zeman concernant la division des biens tchécoslovaques qu’il va soumettre à la partie slovaque propose de regarder les problèmes communs dans l’optique de l’avenir. Il s’agit, en principe, que certains moyens des deux parties soient mis au profit de l’encouragement du commerce réciproque ce qui mettrait pratiquement fin aux questions litigieuses du partage des biens, estime l’ambassadeur slovaque à Prague, Jozef Stanko.

Une conférence sur les réfugiés

Une conférence du Conseil européen pour les réfugiés et les exilés a commencé vendredi à Prague. Pendant 4 jours, une centaine d’experts tchèques et étrangers s’occuperont de la problématique des réfugiés dans le contexte européen et de la situation au Kosovo, en particulier. Les participants à la conférence commémoront aussi le 25e anniversaire de la fondation du Conseil européen réunissant plus de 60 organisations non-gouvernementales des pays de l’UE et ceux d’Europe centrale et orientale.

Les syndicalistes en baisse

Le nombre de syndicalistes en République tchèque est en baisse. Tandis qu’en 1990, 62% des Tchèques étaient organisés dans les syndicats, actuellement ce n’est que 15%. C’est ce qui ressort d’un sondage de l’institut IVVM. Parmi les syndicalistes, il y a notamment des sympatisants de la social-démocratie et du parti communiste et les gens entre 30 et 49 ans.

La Skoda se vend bien

Au cours des quatre premiers mois de cette année, l’usine automobile tchèque de Mlada Boleslav a vendu sur les marchés mondiaux 125 389 voitures de marque Skoda, soit de 7% de plus par rapport à la même période de l’année écoulée. Cela malgré la récession qui continue sur le marché tchèque. Le plus grand nombre de voitures a été exporté en Allemagne. Les exportations sur le marché français ont presque doublé, au mois d’avril, par rapport à l’année dernière.

Printemps de Prague

Au Festival international de musique, le Printemps de Prague, s’est présenté, vendredi soir, le premier corps symphonique étranger : l’Orchestre royal d’Amsterdam, avec un chef d’orchestre non moins célèbre, Riccardo Chailly.