Nouvelles Vendredi, 29. DÉCEMBRE, 2000

r_2100x1400_radio_praha.png

Par Vaclav Richter

Situation à la Télévision tchèque

Le conflit entre une partie des journalistes de la Télévision tchèque et le nouveau directeur de cette télévision publique, Jiri Hodac, se poursuit. Les journalistes en révolte exigent que la télévision publique soit préservée des pressions politiques. Le Conseil de l'audiovisuel tchèque, qui s'est réuni pour se pencher sur cette situation, n'a pas tranché. Le directeur Jiri Hodac affirme pourtant que seuls les programmes diffusés par l'équipe contrôlée par lui peuvent être considérés comme légaux. Bien que le Conseil ait lancé un appel à la continuation des émissions interrompues sur ordre du nouveau directeur, ce dernier ne respecte cet appel que partiellement.

Une session extraordinaire de la Chambre des députés

C'est sur demande de 45 députés que le Président de la Chambre des députés, Vaclav Klaus, a convoqué, pour le 5 janvier prochain, une session extraordinaire de la Chambre qui entendra un rapport sur la situation à la télévision publique. Un amendement de loi sur la Télévision tchèque sera soumis au gouvernement le 3 janvier. Plus de détails sur la révolte des journalistes de la Télévision tchèque dans notre programme Faits et événements.

Pétition "Télévision tchèque - affaire publique"

Au total 44 500 personnes ont signé déjà la pétition demandant la destitution du directeur de la Télévision tchèque, Jiri Hubac, la dissolution du Conseil de la Télévision et une adoption rapide d'une loi sur la Télévision tchèque. C'est une initiative intitulée la Télévision tchèque - affaire publique. La pétition est disponible, entre autres, dans les théâtres dans toute la République.

Initiatives parallèles des Présidents autrichien et tchèque

Le Président autrichien, Thomas Klestil, envisage de présenter ses voeux de la nouvelle année à la population tchèque dans le journal tchèque Mlada fronta Dnes. De son côté le Président tchèque, Vaclav Havel, présentera ses veux aux Autrichiens dans le journal viennois Der Standard. Thomas Klestil manifestera l'espoir que la République tchèque sera bientôt membre de l'Union européenne et priera les Tchèques d'avoir de la compréhension pour la peur des Autrichiens de la centrale nucléaire de Temelin. Quant à Vaclav Havel, il manifestera son espoir que les expériences et les arguments concernant le différend de Temelin seront utiles pour les deux parties.

Protestations contre la centrale de Temelin

Les militants autrichiens contre la centrale de Temelin ont décidé de passer la nuit de la Saint-Sylvestre dans un camp dressé près du poste de Wullowitz à la frontière tchéco-autrichienne. Ils protesteront ainsi contre la mise en activité de la centrale. Ils envisagent de liquider leur camp le 1er janvier 2001.

Une décision du parquet de Prague

Le parquet de Prague a arrêté la procédure contre Frantisek Vojtasek, ancien diplomate tchèque ayant travaillé, après l'occupation de la Tchécoslovaquie par l'armée soviétique en 1968, pour les services secrets français. Selon le premier adjoint du procureur de Prague, Vladimir Novak, le parquet a décidé, le 21 décembre dernier, que les activités de Frantisek Vojtasek ne peuvent pas être considérées comme un acte délictueux.

Espoir pour Literarni noviny

Le musicien et homme d'affaires, Michael Kocab, participera dans les années à venir au financement de l'hebdomadaire Literarni noviny (Gazette littéraire). Pour cette raison, il a créé déjà une fondation dont le capital se chiffre à 30 millions de couronnes, près de 6 millions de FF. Selon le directeur de Literarni noviny, Jakub Patocka, l'hebdomadaire qui est endetté et au bord de la faillite aura ainsi la chance de surmonter ses difficultés actuelles.

Situation sur les routes

Les routes en Moravie du nord sont couvertes de verglas. Le service de la voirie appelle les chauffeurs à la prudence. Selon les météorologues, la situation n'est pas prête à s'améliorer.