OCDE : la Tchéquie doit intensifier sa lutte contre la corruption transnationale

Photo illustrative: compose / FreeImages

Dans son nouveau rapport, l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) incite la République tchèque à renforcer sa lutte contre la corruption d’agents publics étrangers dans les transactions commerciales internationales.

Photo illustrative: compose / FreeImages
Le rapport rappelle que même si Prague a ratifié la convention de l’OCDE sur la corruption il y a dix-sept ans, aucune procédure judiciaire n’a encore été engagée en ce sens. Un fait « inquiétant » selon l’OCDE, étant donné que l’économie tchèque se concentre sur les exportations et ceci dans les domaines « à risque » du pont de vue de la corruption, à savoir la construction mécanique et le commerce du matériel de défense. Tout en mettant en évidence les aspects positifs des efforts déployés par la République tchèque pour lutter contre la corruption transnationale, l’OCDE invite les autorités tchèques à appliquer les instruments législatifs dont elles disposent.

Le ministère public supérieur, ainsi que le ministère de la Justice ont fait part de leur satisfaction avec les conclusions de l’OCDE, indiquant, entre autres, que les deux institutions « préparent de manière intensive des modifications relatives à la responsabilité pénale des personnes morales. »