OTAN : la Tchéquie ne pourra pas consacrer 2% de son PIB à la défense

GPA Photo Archive, Flickr, CC BY-NC 2.0

La République tchèque ne parviendra pas à respecter son engagement pris vis-à-vis de l’OTAN de consacrer 2% de son PIB à la défense en 2024, a annoncé, mercredi, la ministre tchèque des Finances.

Alena Schillerová, photo : ČTK / Ondřej Deml

D’après Alena Schillerová et le ministre de la Défense Lubomír Metnar, le budget consacré aux dépenses dans le domaine de la défense augmente progressivement et « approche les 2% du PIB ». « Mais je dois dire ouvertement que nous n’atteindrons par cet objectif d’ici 2024 », a déclaré la ministre des Finances.

Lubomír Metnar, photo : Michaela Danelová, ČRo

Membre de l’Alliance atlantique depuis un peu plus de vingt ans, la République tchèque, qui compte actuellement quelque 21 500 soldats, s’est engagée récemment à augmenter la part de son budget consacrée à la défense à 1,4 % de son PIB d’ici 2021. Selon le ministre Lubomír Metnar, il est à présent prioritaire de réaliser des projets stratégiques de l’Armée tchèque, de moderniser son équipement et d’améliorer sa capacité d’agir. Lubomír Metnar a rappelé que la barre des 2% avait été envisagée encore « avant la crise sanitaire actuelle ».

Pour atteindre la barre des  2% du PIB, le budget consacré à la défense nécessiterait une augmentation annuelle de l’ordre de 20 milliards de couronnes en 2023 et 2024. Le budget du ministère de la Défense pour l’année prochaine s’élève à 85,4 milliards de couronnes, contre 75,5 milliards en 2020. Par ailleurs, le secteur a rendu 2,9 milliards à l’Etat cette année, pour lui permettre de financer les mesures liées au Covid-19.