Ouverture du musée Kampa

r_2100x1400_radio_praha.png

C'est ce mardi que s'ouvre le musée Kampa, galerie d'art moderne, installée dans les anciens moulins au bord de la Vltava à Prague. Nous avons évoqué ici maintes fois ce projet réalisé à l'initiative de la mécène d'art tchéco-américaine, Meda Mladkova, et financé par la municipalité de Prague. Il semble que le musée fera couler encore beaucoup d'encre. Déjà les travaux de reconstruction des moulins ont provoqué de nombreuses critiques car Meda Mladkova a changé plusieurs fois le projet initial et s'est heurtée à la résistance des experts de la protection du patrimoine et des représentants de la ville. Même le ministre de la Culture, Pavel Dostal, s'est vu obligé d'intervenir dans ces litiges. Actuellement le membre du Conseil municipal, Michael Hvizdala, demande que la ville annule son contrat avec Meda Mladkova car la reconstruction ne correspondrait pas au projet approuvé par les experts de la ville. Selon ses paroles, Meda Mladkova n'aurait pas tenu non plus ses engagements financiers. Meda Mladkova, elle, se défend en disant que c'est elle qui offre ses collections d'art moderne de grande valeur ainsi que 20 millions de couronnes pour la reconstruction des moulins. Quoi qu'il en soit, malgré ces disputes, le musée vient d'ouvrir ses portes et présente, dans une partie des salles seulement, une exposition de tapisseries de l'artiste croate, Jagoda Buic, amenée à Prague directement de la Biennale de Venise. Le public a donc, dès aujourd'hui, la possibilité de juger le résultat de cette reconstruction controversée. La collection réunie par Meda Mladkova et son mari devrait être remise solennellement à la ville de Prague le 1er décembre.