Peu de non-voyants tchèques ont accès aux services d'assistance

r_2100x1400_radio_praha.png

Il y a trente ans, les premiers cours d'orientation spatiale destinés aux non- et mal-voyants étaient mis en place, plus ou moins clandestinement, dans l'ancienne Tchécoslovaquie. Aujourd'hui, ces cours sont enseignés dans toutes les écoles spéciales tchèques. Mais qu'en est-il des personnes devenues aveugles au cours de leur vie ? Le Centre de réhabilitation pour les non-voyants, créé en 1994 auprès de l'Université Charles de Prague, leur offre une gamme de services d'assistance. Or, chaque année, seule une quarantaine de personnes sur les quelque 5 000 personnes handicapées visuelles en République tchèque en profite...

« Ce qui a été le plus difficile pour moi ? C'est difficile à dire... beaucoup de choses en fait. Cela a été très douloureux pour moi de ne plus voir les couleurs, parce qu'avant, j'aimais bien faire de la peinture. Ça me manque toujours. Et puis, au début, toutes les choses d'ordre pratique sont difficiles : se débrouiller à la cuisine, faire le ménage... Un autre choc arrive quand vous réalisez que vous ne pourrez plus lire des livres normalement. Cela m'a fait pleurer presque hystériquement. »

Tout cela en expérimentant avec son propre corps, car on peut y utiliser des simulateurs de cécité. Mais l'objectif numéro 1 du Centre de réhabilitation, c'est bien évidemment une assistance aux mal-voyants dans tous les domaines de la vie, une assistance directe et rapide, souligne Pavel Weiner, directeur du Centre :

« Lorsqu'un homme perd la vue, c'est comme s'il disparaissait. Voilà le problème le plus grave qui se pose, dans ce domaine, dans notre pays. Il n'y a aucun registre central de non-voyants, personne ne rassemble des informations sur eux. Souvent, ces gens-là restent à la maison, pendant des années, sans que quiconque ne s'occupe d'eux. Evidemment, cela a des impacts destructifs sur l'état psychique de ces personnes et sur leurs familles. »

Nous nous pencherons sur les activités du Centre pragois de réhabilitation pour les non-voyants très prochainement, dans nos émissions.

Auteurs: Marina Feltlová , Magdalena Segertová
mot-clé:
lancer la lecture