Pour une meilleure information sur le cancer du sein

r_2100x1400_radio_praha.png

Lutter signifie gagner le combat contre le cancer du sein ». Tel est le mot d’ordre de la campagne qui a démarré en ce mois de janvier et qui a pour ambition de fournir à la femme tchèque toute sorte d’informations sur la maladie.

Le cancer du sein, qui est la première maladie oncologique des femmes à l’échelle nationale, est dépisté chaque année chez près de 6000 femmes tchèques. Bien que les spécialistes ne cessent de rappeler qu’un diagnostic précoce augmente considérablement les chances de guérison, 40% des femmes arrivent trop tard, donc au moment où la maladie est déjà avancée. La campagne lancée veut encourager les femmes en vue d’estomper leurs craintes et mettre en relief l’importance de la pratique de l’auto-examen et des tests mammographiques réguliers. « Mamma HELP » est une association non gouvernementale qui regroupe plus de 500 femmes, qui ont derrière elles l’expérience de la maladie. On écoute Jana Drexlerova.

« Nous qui avons déjà connu la maladie, pouvons confirmer que celle qui vient à temps, celle qui n’a pas peur de l’examen et de l’éventualité d’un mauvais diagnostic, a de grandes chances de gagner le combat ».

Il existe en ce moment dans le pays soixante-six centres d’examens mammographiques. Les compagnies d’assurance maladie tchèques accordent le screening à titre gratuit aux femmes de 45 à 69 ans. L’année écoulée, la plus grande d’entre elles, la VZP, est allée plus loin encore en invitant à un screening par une lettre toutes les femmes qui n’ont pas été examinées au cours des deux dernières années et celles de plus de 70 ans. 120 000 sur 660 000 femmes invitées ont répondu à cet appel.

La campagne en cours culminera par une manifestation appelée « Défilé en rose ». L’une de ses organisatrices, Michaela Berankova insiste elle aussi sur la prévention qui demeure en Tchéquie toujours sous-estimée par une partie des femmes.

« Nous voulons que les femmes arrivent assez tôt, qu’elles participent au programme de screening. Ce qui est d’après nous très important, c’est que les femmes apprennent à s’auto-examiner et que cet examen devienne leur rite quotidien ».

Un nouveau site www.zdravaprsa.cz a été également mis en ligne dans le cadre de la campagne.