Pourquoi avoir choisi la mouette rieuse comme oiseau tchèque 2008 ?

Le 21 janvier, la Société ornithologique tchèque a déclaré la mouette rieuse « Oiseau tchèque 2008 » et a lancé une campagne consacrée à sa sauvagarde. Les mouettes font partie des paysages des bords de mer surtout, mais aussi des bords des rivières et des étangs. Malheureusement leur nombre diminue rapidement en Tchéquie tout comme celui d’autres oiseaux migrateurs. Pour quelles raisons et quelles sont les mesures envisagées pour remédier à cette situation ?

Dans les années soixante-dix du siècle dernier, on comptait encore de 200 000 à 350 000 couples de mouettes sur le territoire de la Tchéquie. Aujourd’hui, il n’y en a plus que de 50 000 à 100 000. C’est aussi pour attirer l’attention sur la disparition de cet oiseau que la Société d’ornithologie tchèque l’a déclaré « Oiseau 2008 ». Elle se propose donc d’organiser, pendant toute cette année, des opérations de sensibilisation du public à l’égard des mouettes et d’appeler à la prise de mesures concrètes pour leur protection. Les spécialistes ne savent pas très bien pourquoi le nombre de mouettes diminue en Tchéquie. D’après l’ornithologue Karel Stastny, ce serait l’utilisation massive des produits chimiques dans l’agriculture, au cours de la deuxième moitié du XXe siècle, qui en serait responsable, mais peut-être aussi le changement climatique qui conduirait leur migration vers d’autres pays. Le nombre de mouettes rieuses « pragoises » a dangereusement baissé. Dans les années 1990, environ 10 000 mouettes passaient l’hiver dans la capitale, alors qu’aujourd’hui on n’en dénombre que quelques couples ! La situation est semblable au bord des étangs et cours d’eau de la Bohême du sud.

La Société ornithologique organise la campagne de l’oiseau de l’année depuis 1992. Elle concerne toujours une espèce menacée de disparition en Tchéquie.

Par exemple, les hirondelles et les martinets, les moineaux, les rossignols, les alouettes et bientôt même les cygnes qui sont de moins en moins nombreux à passer l’hiver en Tchéquie. L’ornithologue Zdenek Vermouzek nous explique quels sont les critères du choix des oiseaux, concrètement de la mouette rieuse :

« La mouette rieuse a été choisie en tant qu’espèce très répandue jusqu’à maintenant, mais qui disparaît très rapidement actuellement. Cette tendance est durable, et c’est sur cette malheureuse réalité que nous voulons attirer l’attention. »

Dans le cadre de la campagne, la Société ornithologique compte aussi distribuer un questionnaire concernant la migration printanière des mouettes et leur nidification. Elle organisera également des promenades guidées dans les endroits où vivent les colonies de mouettes.