Prague Pride : malgré la pandémie, la 10è édition débute ce lundi

Photo: Site officiel du festival Prague Pride

‘Prague Pride connects us LIVE’, c’est le thème du festival de cette année, qui s’ouvre ce lundi 3 août et qui s’achèvera à la fin de la semaine. Maintenue malgré l’épidémie de Covid-19, la Pride prévoit un nombre important d’évènements pour sa 10ème édition.

Filip Milde, photo: Archives de Filip Milde

La parade qui se tient tous les ans a été annulée en raison de la pandémie. Toutefois, loin de se laisser abattre, Prague Pride a décidé de la remplacer par un autre évènement afin de ne pas décevoir les visiteurs. Filip Milde est en charge de la communication :

« Le Covid-19 a donné un côté ‘aventureux’ à l’organisation de la Pride. A chaque fois qu’un festival se termine en août, nous commençons à organiser le prochain dès le mois de septembre. Mais cette année nous avons pratiquement recommencé à zéro en mars, car notre idée de départ a dû changer, ainsi que le concept et la structure du festival. La parade qui se tient habituellement le samedi est annulée et est remplacé par une croisière arc-en-ciel sur la rivière Vltava. Plusieurs bateaux, nous en avons actuellement six, partiront à 13h pour une balade de quatre heures et demie. Et le long de la rivière Vltava, nous organisons également des piqueniques. »

L’île Střelecký, Prague Pride 2018, photo: Igor Budykin

« Cette année nous avons un nombre limité d’invités internationaux. Le concept de cette édition est ‘Prague Pride Live’ et de nombreux évènements vont avoir lieu en ligne, donc des gens de Pologne, d’Hongrie ou de Slovaquie vont participer à des discussions en ligne. Mais sinon, nous avons principalement invité des locaux. »

Parmi ces évènements, certains auront tout de même lieu physiquement afin de permettre aux personnes qui le souhaitent de se rencontrer et d’échanger autrement qu’à travers un écran. Un stand permettra également d’être dépisté pour le VIH dans le village de la Pride situé sur l’île Střelecký.

Filip Milde : « Cette année nous avons un peu plus de cent évènements de prévus entre lundi et dimanche. Beaucoup d’entre eux auront lieu physiquement. Nous sommes le festival avec le plus grand nombre de spots, nous avons un nouveau cinéma, nous avons Pride Sport, ainsi que de nombreuses soirées et de débats de prévus. Il y aura comme chaque année le Village de la Pride où seront présentes d’autres organisations, et où il sera possible d’assister à des stand-ups, des concerts, et d’autres performances. »

De quoi attirer nombre de visiteurs souhaitant se détendre et profiter des concerts et des soirées, discuter des problématiques les concernant, ou bien rencontrer et échanger avec des associations. Le succès de Prague Pride est tel qu’il attire toujours plus de monde, même si cette année risque de faire exception en raison de la pandémie.

Prague Pride 2019, photo: Igor Budykin

« Chaque année il y a de plus en plus de monde. L’année dernière, il y a avait entre 40 000 et 50 000 personnes. Ce qui était exceptionnel l’année précédente est que malgré le temps, malgré la pluie qui a tombé du matin au soir, 40 000 personnes ont défilé dans les rues de Prague. Les gens étaient heureux et c’est quelque chose que l’on n’oubliera pas. »

« De plus en plus de villes organisent une Pride, il y en a une qui se tient à Plzeň, une autre à Ostrava et enfin une à Brno. »

Mais Prague Pride n’est pas seulement l’organisateur du Festival de la Pride, c’est également l’initiateur d’autres projets visant à défendre les droits des personnes LGBT+, ainsi qu’à les soutenir et à les aider face aux difficultés qu’ils peuvent rencontrer, notamment au sein de leur famille, comme Filip Milde nous l’explique.

Filip Milde : « Nous célébrons le 10ème anniversaire de Prague Pride cette année et cette organisation s’intéresse à la vie des personnes LGBT, de la naissance jusqu’à la mort, mais pas que. Car nous avons un programme pour les parents, ainsi qu’un groupe de soutien en ligne qui aide les personnes qui souhaitent faire leur coming-out, nous avons le Pride Business Forum qui se focalise sur la diversité au travail. Donc nous travaillons davantage sur la qualité de vie des personnes LGBT+ et de leur famille. »

Photo illustrative: Ben_Kerckx/Pixabay, CC0

« Quant au projet ‘Cours contre l’homophobie’, il rend hommage à Filip, qui s’est suicidé en 2013 à l’âge de 14 ans, ne pouvant supporter davantage l’homophobie. En réaction à ce tragique évènement, un site internet a été créé pour aider les personnes qui le souhaitent à faire leur coming-out. Et en plus de ce site, nous avons créé ce marathon. »

Ces évènements contribuent à la visibilité de la communauté et ont pour but l’amélioration de leur vie au quotidien. Afin de rendre possible ces projets, Prague Pride collabore avec plusieurs partenaires.

« Nous avons comme partenaires des entreprises et des représentants de la ville de Prague. Nous avons aussi des sponsors, et tous les ans nous avons de plus en plus de partenaires. En ce moment nous avons une douzaine de partenaires qui soutiennent le festival. Il y a aussi Logos qui représente les LGBT+ qui sont religieux, il y a Transparent et TakyTrans, Queer Geography qui récolte des données sur la qualité de vie des personnes LGBT+ en République tchèque mais aussi dans d’autres pays à travers l’Europe et le monde. »

Une situation relativement bonne comparée aux autres pays du groupe de Visegrad

Selon Filip Milde, la situation des personnes LGBT+ en République tchèque pourrait être grandement améliorée par le gouvernement. Des études montrent que beaucoup d’entre eux subissent régulièrement des discriminations au travail ou à l’école. La Pride cette année sera d’ailleurs l’occasion de réaffirmer leurs revendications parmi lesquelles figure le mariage pour les couples homosexuels.

Filip Milde : « Le mariage pour tous est la priorité de Prague Pride. Le projet de loi a été introduit en juin 2018 donc cela fait maintenant deux ans qu’on attend et il n’y a toujours pas eu un seul vote au Parlement. Des centaines de milliers de personnes attendent que ce projet de loi soit votée et c’est pourquoi nous avons décidé de lancer la pétition ‘We Are Fair’ que nous irons montrer au Parlement. »

« La situation ne connait pas vraiment d’évolution. La dernière fois que le gouvernement a fait quelque chose pour améliorer la vie des personnes LGBT+, c’était lorsqu’ils ont légalisé le partenariat enregistré pour les couples homosexuels,en 2006. Cela fait donc 14 ans qu’aucune autre législation n’est passée. La priorité est le mariage, 96% des personnes LGBT+ disent que cela changerait leur vie et l’améliorerait. Et bien-sûr, c’est une question de dignité, c’est avoir les mêmes droits mais aussi les mêmes obligations que les autres. Mais si on compare la situation en République tchèque à celle d’autres pays comme la Pologne, la Slovaquie, ou la Hongrie, c’est une autre histoire. Evidement la situation en Tchéquie comparée à ces pays est meilleure, mais l’histoire nous montre que tout peut changer rapidement… »

Photo illustrative: LollipopPhotographyUK/Pixabay, CC0

« Nous savons grâce à une étude publiée en janvier dernier que les personnes LGBT+ en Tchéquie ont trois fois plus de risques de subir du harcèlement et des discriminations que le reste de la population. Et ce qui est alarmant est que ces comportements ont souvent lieu au travail ainsi qu’à l’école, où même certains professeurs commettent des discriminations à l’encontre de leurs élèves. »

Pour plus d’informations sur l’association et le programme de la Pride, rendez-vous sur leur site : https://www.praguepride.cz/en/