Problème d'extradition entre Tchéquie et Russie

r_2100x1400_radio_praha.png

Ce mardi, la justice russe a prononcé des peines de réclusion de plusieurs années à l'encontre d'une équipe de radicaux de gauche, membres de ce qu'on appelle : l'Armée révolutionnaire des soviets. Le hic est que, l'un des inculpés, un certain Sergej Maximenko, est condamné par contumace, étant en République tchèque ; il y a demandé l'asile politique sans l'obtenir, mais sans que le ministère de l'Intérieur tchèque ne prononce à son égard une mesure d'expulsion non plus. Le procureur général russe ne voit pas d'obstacle à l'extradition de l'intéressé. Mais, à supposer même une décision prise dans ce sens, une entrave restera, les divers recours qui pourraient prendre des années.

Auteur: Omar Mounir
lancer la lecture