Problèmes des prisons tchèques

r_2100x1400_radio_praha.png

L'évasion d'un grand criminel, de la prison la plus sûre en République tchèque, celle de Mirov, en Moravie du nord, soulève de nouveau le problème du système pénitentiaire tchèque. Inutile de revenir sur les conditions de l'évasion de l'assassin, un tueur à gage condamné à perpétuité, qui court toujours. Par contre, les conditions de détention suscitent la réflexion. La directrice de l'administration des prisons tchèques, Kamila Meclova, ne compte pas présenter sa démission. Selon elle, le système pénitentiaire doit être modernisé et cela dépend aussi du gouvernement et du parlement. La modernisation de la seule prison de Mirov aurait besoin de plus d'un million de couronnes pour qu'elle devienne vraiment sûre et qu'aucun condamné à perpétuité ne puisse s'en échapper.