Protestation estudiantine

r_2100x1400_radio_praha.png

Une première protestation d'étudiants des écoles supérieures, depuis la révolution de Velours, en 1989, a eu lieu, mercredi, à Olomouc. Les cours ont été interrompus pendant deux heures. Treize mille étudiants de cette Université se sont joints à la protestation. L'atmosphère a été houleuse. Deux milliards de couronnes, promis par le ministre de l'Education pour cette année universitaire, manquent toujours dans le budget des écoles. Les rapports entre les universités et l'Etat sont tendus. D'autres universités ont manifesté leur préparation de se mettre en grève. Les représentants des universités demandent le départ du ministre. Plusieurs recteurs menacent de donner leur démission. Un préavis de grève a déjà été lancé par le syndicat des écoles supérieures.