Rassemblement de skinheads tchèques et allemands

r_2100x1400_radio_praha.png

Le salut nazi Sieg heil, scandé en masse, retentissait samedi soir d'un restaurant dans la commune de Doubek, dans la banlieue est de Prague. Le noyau le plus dur de néo-nazis tchèques de la Résistance nationale et du mouvement militant allemand, Hammerskins, y est venu pour un concert. La police n'est intervenue qu'au moment où un journaliste a été attaqué devant la salle par un skinhead. La police a été obligée d'accorder une protection, également, au maire de la commune, venu prévenir les organisateurs qu'ils seraient obligés de terminer le concert, si la rhétorique nazie continuait à se faire entendre de la salle. Reste à savoir pourquoi le rassemblement de néo-nazis a été autorisé et pourquoi la police n'est pas intervenue aussitôt après que les mots d'ordre nettement nazis se faisaient entendre de la salle.