Relations économiques tchéco-allemandes : un des thèmes au cœur des discussions avec Angela Merkel

Angela Merkel, photo: ČTK

L’Allemagne est le plus grand partenaire commercial de la République tchèque. Au cours des six premiers mois de cette année, les entreprises tchèques y ont vendu des biens pour plus de 650 milliards de couronnes (24 millions d’euros), soit près d’un tiers de toutes les exportations du pays. Mais l’Allemagne représente aussi le plus important investisseur en Tchéquie, un domaine qui faisait l’objet des discussions, ce jeudi à Prague, du Premier ministre tchèque, Bohuslav Sobotka, avec la chancelière allemande Angela Merkel.

Angela Merkel, photo: ČTK
« L’Allemagne est notre partenaire stratégique du point de vue du commerce mais aussi des investissements. Ce qui est encore plus important – son influence s’intensifie. Par exemple, les exportations tchèques vers l’Allemagne ont augmenté de plus d’une moitié au cours de six dernières années, » a décrit la situation des relations économiques tchéco-allemandes Karel Havlíček de l’Association des petites et moyennes entreprises.

Côté investissements, leur montant a atteint pendant les vingt-deux dernières années près de 21 milliards d’euros, soit plus de 23 % de la somme totale investie dans le pays. Ainsi, il existe actuellement en République tchèque près de 4 000 entreprises avec une participation allemande. C’est ce domaine que souhaiterait donc développer davantage le Premier ministre tchèque, Bohuslav Sobotka, et ce notamment, affirme-t-il, à l'aide de la digitalisation de l’industrie.

« Nous voulons créer en République tchèque un milieu qui d’une part attirerait de nouveaux investisseurs allemands et d’autre part soutiendrait les entreprises allemandes qui emploient dans notre pays de nombreuses personnes et investissent dans la science et dans la recherche, » a indiqué le chef du gouvernement ce jeudi après sa rencontre à Prague avec Angela Merkel, dont il est question dans la rubrique Faits et événements du jour.

Bohuslav Sobotka et la chancelière allemande ont abordé également des questions liées à l’avenir de la coopération des deux pays dans le domaine de la science :

« Il y a devant nous de nombreux projets communs. Parmi les plus importants figure par exemple notre future coopération avec la Société Fraunhofer, la plus grande institution en Europe spécialisée dans la recherche en sciences appliquées. Cette société va se présenter depuis le mois d’octobre également à Prague, » a poursuit Bohuslav Sobotka.

La volonté des deux Etats de renforcer la coopération scientifique s’est manifestée également lors de la visite de Bohuslav Sobotka et d’Angela Merkel à l’Université technique de Prague (ČVUT). A cette occasion, les représentants de l’Institut de l’informatique, de la robotique et de la cybernétique auprès de la ČVUT ont signé un contrat de coopération avec leurs collègues du Centre de recherche allemand pour l’intelligence artificielle, ce qui leur permettra ensuite d’organiser des échanges entre les professeurs, les chercheurs et les étudiants et de coopérer sur différents projets européens. De plus, pour célébrer cette nouvelle forme de collaboration, le ministère allemand de l’Education et de la Recherche a fourni à l’Institut un millions d’euros destinés à l’achat de nouveaux robots, ainsi qu’à une recherche approfondie dans ce domaine.