Rencontre entre les Présidents polonais et tchèque

Vaclav Havel et Aleksander Kwasniewski, photo: CTK

Le Président polonais, Aleksander Kwasniewski, a rencontré au château de Lany, en région pragoise, son homologue tchèque, Vaclav Havel. Les deux hommes d'Etat ont évoqué la nécessité de la coopération entre les pays centre-européens.

Vaclav Havel et Aleksander Kwasniewski, photo: CTK
Le Président polonais, Aleksander Kwasniewski, a rencontré au château de Lany, en région pragoise, son homologue tchèque, Vaclav Havel. Les deux hommes d'Etat ont évoqué la nécessité de la coopération entre les pays centre-européens. La Pologne et la Tchéquie sont membres de l'OTAN et les deux présidents se sont penchés aussi sur les rapports entre l'Alliance nord-atlantique et la Russie. "Il est dans l'intérêt des pays de l'Alliance, et notamment du nôtre, qui sommes nouveaux membres de l'OTAN, que les questions fondamentales de la sécurité et d'autres problèmes du monde actuel ne soient pas seulement l'objet d'un dialogue entre les Etats-Unis et la Russie, a déclaré Vaclav Havel. On sait que Vaclav Havel est pour l'élargissement de l'OTAN vers l'est mais qu'il est contre l'intégration de la Russie dans l'Alliance. Selon les Présidents tchèque et polonais, lors du prochain sommet de l'OTAN, qui aura lieu l'année prochaine à Prague, la Lituanie, la Lettonie, l'Estonie, la Slovaquie et la Slovénie devraient adhérer à cette organisation. Vaclav Havel et Aleksander Kwasniewski se sont prononcés aussi pour la participation à ce sommet, du Président russe, Vladimir Poutine, dont la présence devrait contribuer à régler les rapports entre Moscou et l'OTAN. Après le départ d'Alexander Kwasniewski, Vaclav Havel a été pris d'un malaise respiratoire et on l'a amené à l'hôpital militaire de Prague-Stresovice. Les médecins ont constaté le blocage de la ventilation du poumon droit du Président et ont conclu qu'il s'agit d'une récidive de la maladie chronique dont Vaclav Havel souffre depuis des années.