Retour à la normale – ou presque – sur les rails entre la Tchéquie et ses voisins

Photo: Jiří Špaček, ČRo

Interrompue pendant de longues semaines à cause de la pandémie, la circulation des trains de voyageurs internationaux a récemment repris grâce à l’ouverture progressive des frontières. Il est désormais possible de prendre le train pour voyager vers l’étranger ou pour se rendre en Tchéquie, même si toutes les lignes n’ont pas encore été remises en service.

Bratislava, Vienne, Berlin et désormais également Varsovie : ce sont les quatre capitales des pays voisins de la Tchéquie qui sont à nouveau desservies par le train depuis la mi-juin et la réactivation de ces lignes. Les voyages vers la Pologne restent compliqués  par des contrôles à la frontière. « Il peut y avoir un peu de retard à l’arrivée, parce que les contrôles individuels peuvent prendre entre une et deux minutes », indique la porte-parole de  České dráhy, Gabriela Novotná.

Il reste encore à remettre en service la ligne vers Budapest ainsi que celle entre Munich et Prague. La société privée Leo Express n’a quant à elle pas encore repris la connexion entre Prague et Cracovie.

En revanche, la société RegioJet a surpris et fait des heureux en annonçant récemment l’ouverture d’une nouvelle ligne directe entre Prague et Rijeka. Il s’agit du premier trajet direct vers la Croatie en dix ans. Les centaines billets pour le premier train de nuit, le 30 juin, se sont vendus en quelques heures la semaine dernière.

Pour l’instant, il n’y a que quelques trains par semaine de prévus, mais selon le porte-parole de RegioJet, Aleš Ondrůj, « nous avons vendu 20 000 billets vers la Croatie en quelques jours, donc nous supposons que nous allons relier ces destinations tous les jours de la semaine ».