Train : un tarif unique pour les 3 compagnies assurant la liaison Prague - Ostrava

Foto: Barbora Kmentová

Un tarif unique pour un ticket valable quel que soit le train pris sur la ligne Prague – Ostrava. Bien que concurrentes, c’est ce qu’envisagent de mettre en place les trois compagnies de transport ferroviaire assurant actuellement la liaison entre la capitale et la troisième plus grande ville tchèque, située à l’extrême est du pays.

Photo: Barbora Kmentová
Les dirigeants de České dráhy (société nationale des chemins de fer tchèques), Leo Express et RegioJet doivent se rencontrer la semaine prochaine pour finaliser l’accord. Celui-ci devrait permettre de calmer une situation relativement tendue sur la ligne sur laquelle voyagent le plus grand nombre de Tchèques. Dans un proche avenir, les voyageurs pourraient donc avoir la possibilité d’acheter leur billet sans avoir à se soucier de la compagnie à laquelle appartient le train. Actuellement, et depuis l’arrivée de Leo Express à l’automne 2012, un guichet de chacune des trois compagnies est ouvert dans chaque gare se trouvant sur la ligne Prague – Ostrava, longue d’un peu plus de 350 kilomètres. Il appartient donc au voyageur de choisir avec quelle compagnie il préfère voyager.

Intéressante pour les voyageurs, cette nouvelle mesure doit cependant d’abord permettre aux compagnies d’effectuer des économies. En effet, elles ne seraient plus contraintes d’avoir un guichet ouvert dans chaque gare. Toutefois, les voyageurs auraient toujours la possibilité de réserver leurs places dans les trains des compagnies de leur choix. Certains wagons leur seraient alors réservés.

RegioJet (présente sur la ligne depuis 2011) et Leo Express accusent České dráhy de dumping et réclament des réparations à la justice et auprès du Bureau chargé de la protection de la concurrence économique. Les deux compagnies privées estiment avoir déjà perdu plusieurs dizaines de millions de couronnes, České dráhy vendant certains billets à des prix inférieurs à 200 couronnes (7,4 euros). Selon les informations du quotidien économique Hospodařské noviny, le tarif unique pour les trois compagnies pourrait être établi à 295 couronnes (environ 11 euros).