Sarka Zahrobska, l'espoir tchèque aux Mondiaux de ski alpin

r_2100x1400_radio_praha.png

Dix Tchèques prendront part en cette année post-olympique aux 34es Championnats du monde de ski alpin qui s'ouvrent, ce samedi, à Aare, en Suède. Le public suivra tout particulièrement Sarka Zahrobska, le seul réel espoir de médaille tchèque.

Il y a deux ans de cela, c'est un authentique exploit qu'avait réalisé Sarka Zahrobska en terminant troisième du slalom des Championnats du monde de Bormio, en Italie. L'étoile montante du ski alpin tchèque avait offert, en effet, à son pays sa première médaille en 74 ans d'histoire de Championnats du monde. C'est donc avec l'ambition de faire au moins aussi bien que Zahrobska se rend cette fois en Suède. Des ambitions rendues d'autant plus légitimes que début janvier, l'ancienne championne du monde junior, aujourd'hui âgée de 21 ans, a réalisé une autre performance de choix en montant sur un podium de Coupe du monde, toujours en slalom, sa discipline favorite. Cela faisait vingt ans que le ski tchèque attendait cela.

Lors des derniers Mondiaux italiens, Sarka Zahrobska avait également terminé dixième du slalom géant et cinquième du combiné. Deux disciplines dans lesquelles elle peut donc également nourrir quelques espoirs cette année encore. Neuf autres Tchèques, parmi lesquels le frère de Zahrobska, Petr Zahrobsky, seront également présents, plus discrètement, en Scandinavie avec pour principal objectif d'apprendre, d'engranger de l'expérience et, probablement, avec la crainte de constater tout le chemin qui les sépare de l'élite.

Photo: CzechTourisme
Dans un pays où le plus haut sommet, Snezka, dans des Monts des Géants, culmine à 1602 mètres, la pratique du ski alpin est certes très appréciée de la population, mais n'a encore jamais donné naissance à de grands champions. Avant le bronze de Zahrobska, le meilleur résultat tchèque avait été une sixième place en combiné. Autant donc dire que si Sarka Zahrobska montait de nouveau sur un podium, elle confirmerait non seulement les nombreuses promesses qu'elle a jusqu'ici semées sur les pistes de Coupe du monde, mais se ferait également déjà une jolie place dans l'histoire des sports d'hiver tchèques.