Ski de fond : Katka Neumannova repart pour un dernier tour de piste

Katerina Neumannova, photo: Alessio Zanol, CC BY-SA 3.0

Championne olympique en titre du 30 km style libre départ en ligne, la fondeuse Katerina Neumannova entame l'ultime saison de sa carrière, ce samedi, à Düsseldorf. A 33 ans, la sportive tchèque la plus populaire, également championne du monde du 10 km style libre, s'est fixée un objectif à la mesure de son immense carrière : remporter le classement général de la Coupe du monde, le seul titre qui manque à son palmarès.

Katerina Neumannova
C'est une journée pour le moins chargée qui attend Katerina Neumannova ce samedi 28 octobre, jour de la fête nationale qui marque la naissance de l'Etat tchécoslovaque. Après avoir participé dans l'après-midi en Allemagne au sprint, première épreuve de la Coupe du monde de ski de fond, « Katka » comme la surnomment affectueusement ses nombreux supporters, est invitée le soir au Château de Prague pour recevoir la médaille du mérite des mains du président de la République, Vaclav Klaus. Une distinction qui lui sera adressée en honneur de sa médaille d'or olympique remportée à Turin, en février dernier, à l'issue d'une course mémorable. Et pour que la championne puisse arriver à temps pour le début de la cérémonie, un avion privé a été mis à sa disposition. Un privilège qui donne une petite idée de son statut au pays.

Pour cette nouvelle saison qui s'ouvre sur la neige artificielle de Düsseldorf, Neumannova entend ni plus ni moins lutter pour le classement général de la Coupe du monde. Un objectif qu'elle ne s'était jamais fixée par le passé, privilégiant les Jeux olympiques et les Championnats du monde. « Ce sont les trois plus importants victoires en ski de fond et la Coupe du monde est la seule qui me manque encore », a toutefois expliqué la sextuple médaillée olympique, qui a déjà terminé deux fois deuxième du classement général.

Pour monter sur la plus haute marche du podium en fin de saison, Neumannova a mis tous les atouts de son côté en suivant notamment une préparation estivale très poussée qui a culminé par un stage en altitude à Saint-Maurice, en Suisse. Par ailleurs, la Tchèque pourrait profiter de l'absence sur certaines courses de l'une de ses principales rivales, la Suédoise Marit Björgen, cette dernière entendant s'accorder de plus importantes plages de repos entre les épreuves que lors des années précédentes. Un repos que Neumannova, victoire en Coupe du monde ou pas, aura, elle aussi, bien mérité à l'issue d'une carrière marquée par la participation à cinq olympiades d'hiver et une d'été, à Atlanta en 1996, en VTT.