Ester Ledecká, reine des neiges à Val d’Isère

Ester Ledecká, photo : ČTK / AP Photo / Gabriele Facciotti

La Tchèque Ester Ledecká a encore frappé ce week-end dans les Alpes en remportant le Super-G de Val d’Isère. A 25 ans, la Praguoise aux multiples talents montre une nouvelle fois qu’elle est capable de s’imposer dans les compétitions de snowboard ET de ski.

Corinne Suter,  Ester Ledecká et Federica Brignone,  photo : ČTK / AP Photo / Giovanni Auletta

L’absence de public à cause des mesures sanitaires en France permet au moins une chose : les micros posés sur la piste, en plus du crissement des cares affutées, captent aussi les cris émis par les skieuses pendant un Super-G comme celui de dimanche à Val d’Isère. Moins impressionnants peut-être que ceux émis par des joueuses et joueurs de tennis, ils rendent compte du formidable effort demandé par le parcours.

Ester Ledecká a remporté la course devant la Suisse Corinne Suter (+ 0’’03) et l’Italienne Federica Brignone (+ 0’’35). La Tchèque participait pour la première fois à ce Super-G français et cette victoire semblait avoir une saveur très particulière pour elle :

Ester Ledecká,  photo : ČTK / AP Photo / Giovanni Auletta

« Je suis vraiment très heureuse, c’était une très belle course. Cela pourra peut-être sembler bizarre à certains mais cette victoire représente encore plus pour moi que le titre olympique, tout simplement parce qu’aux Jeux Olympiques, seules quatre représentantes de chaque pays peuvent participer, alors qu’ici toutes les meilleures skieuses du moment étaient présentes. Je suis heureuse d’avoir fini devant. Je pense quand même avoir fait un bon nombre de petites fautes, donc on va regarder ça pour que je puisse être encore meilleure dans les prochaines courses. »

Avec Ester Ledecká, on aurait presque tendance à s’habituer, mais celle qui a remporté le Super-G olympique sur deux planches et le slalom parallèle sur une seule en 2018 est tout simplement un phénomène qui va marquer l’histoire des sports d’hiver.

La semaine dernière, la native de Prague remportait son premier slalom géant parallèle de la saison sur snowboard en Italie, à Cortina d’Ampezzo. « Je peux le révéler maintenant que les courses sont terminées, je me suis légèrement blessée en snowboard donc je n’ai pas beaucoup pu m’entraîner et les premières sessions ici ont été laborieuses », a indiqué Ester Ledecká qui a tenu à remercier son préparateur physique et physiothérapeute.

Petra Vlhová,  photo : ČTK / AP Photo / Gabriele Facciotti

Grâce à cette première victoire en coupe du monde de Super-G, la Tchèque prend la tête du classement provisoire de la discipline. L’ancienne Tchécoslovaquie brille devant les nations alpines en ce début de saison, avec la Slovaque Petra Vlhová en tête du classement toutes disciplines confondues (de ski alpin mais pas de snowboard).

L’une des questions qui se posent désormais est de savoir si la trêve de noël à base de carpe et de salade de pommes de terre, en Slovaquie comme en Tchéquie, sera bénéfique aux championnes. La suite du programme pour Ester Ledecká, ce sera en Autriche, peut-être à Semmering pour le slalom et le slalom géant fin décembre, et sans aucun doute à Sankt Anton les 9 et 10 janvier pour le Super-G et la descente.

Ester Ledecká,  photo : ČTK / AP Photo / Gabriele Facciotti

L’autre question, peut-être encore plus difficile à trancher, est de savoir si Ledecká peut entrer dans la catégorie des meilleurs aptonymes tchèques, son patronyme étant étymologiquement lié à la glace (« led » en tchèque). Elle aurait certes pu aussi être championne de patinage de vitesse ou artistique, mais le bruit des skis sur la piste laisse deviner qu’il s’agit plus souvent de glace que de neige au moins autour des piquets de slalom, donc Radio Prague International lui accorde volontiers ce bel aptonyme, même si Ester est davantage la reine des neiges que la reine des glaces.

Avec ce nouveau trophée reçu dimanche à Val d’Isère, la jeune Tchèque enrichit un palmarès déjà impressionnant, qui n’est pas constitué seulement d’exploits sportifs. En 2017, elle a reçu le prix Matteo Baumgartner, décerné à des skieurs qui parviennent à combiner la glisse professionnelle aux études supérieures. L’année dernière, Ester Ledecká a décroché sa licence de finances et de gestion, histoire d’assurer sa carrière sur terre après sa fabuleuse carrière sur neige et sur glace.

Ester Ledecka | 1st place | Val d'Isère | Women's Super-G | FIS Alpine