Spécification des stations thermales en République tchèque II

Janske Lazne, photo: CzechTourism

Comme promis il y a quinze jours, nous allons poursuivre notre ballade touristique à travers les villes thermales de la Bohême et Moravie. Comme la dernière fois, nous nous intéresserons à leur spécification, donc aux maladies et affections qui sont traitées dans les différentes stations. Même si vous ne souffrez d'aucune maladie que ce soit, nous sommes persuadés que ces informations vous seront utiles, car les stations thermales sont, en général, situées dans de merveilleuses régions et sont des hauts lieux du tourisme tchèque et étranger.

Janske Lazne, photo: CzechTourism
Nous commencerons en Bohême du Nord-Est, avec une station thermale qui se trouve dans le parc national des Monts des Géants, les plus hautes montagnes de la République tchèque. Elle se nomme Janske Lazne et s'étend sous le Mont noir (Cerna hora) qui s'élève à 1 300 mètres d'altitude. La petite ville thermale est aussi un important centre touristique et une station de sports d'hiver pendant la saison. La source chaude sous le Mont noir a été, d'après la chronique locale, découverte par Jan de Chockov, d'où le nom de la localité, les « Bains de Jan ». La tradition du thermalisme à Janske Lazne remonte à l'an 1300. Une étape importante, dans l'histoire de cette station thermale, est représentée par la visite du prince Rodolph, héritier du trône autrichien qui a donné son nom à « Rudolfovo udoli (La Vallée de Rodolph). Ce n'est qu'en 1867, que Janske Lazne est devenue une commune indépendante et c'est à partir de cette année que commence son développement le plus intense. Dans les années vingt du siècle dernier, des études ont démontré que la composition minérale de la source était semblable à celle de Warm Springs, en Géorgie aux Etats-Unis. Après cette découverte, Janske Lazne est devenue le centre de traitement et de convalescence pour les enfants atteints de la poliomyélite, une maladie qui n'existe pratiquement plus, heureusement, en République tchèque.
Janske Lazne, photo: CzechTourism
Pourtant, elle fait des ravages dans de nombreux pays, de nos jours encore, et beaucoup de petits étrangers recouvrent, aujourd'hui, la santé à Janske Lazne. La station thermale a connu un nouveau développement après la naissance de la République tchèque indépendante et les changements entraînés par la Révolution de velours de 1989. Janske Lazne est une station thermale spécialisée dans les maladies et les troubles de l'appareil moteur, mais aussi dans le traitement des maladies du système nerveux. Naturellement, on peut recommander la visite de la localité située en plein centre du Parc national des Monts des Géants, pour de belles promenades ou excursions en été, pour y pratiquer le ski et autres sports en hiver.

La station thermale de Jesenik
Nous nous rendrons, maintenant, encore à peu plus à l'est, dans la région de la ville de Jesenik, située le plus au nord de la Silésie. A deux kilomètres de la petite ville de Jesenik se trouve la station thermale du même nom. Elle est devenue célèbre grâce au fondateur des traitements par les eaux thermales, Priessnitz. La station thermale de Jesenik se nomme, d'ailleurs, les Bains de Priessnitz. Du point de vue touristique, la région est intéressante en raison de sa situation non loin des frontières avec la Pologne et l'Allemagne. Elle ressemble un peu au Jura français, offre de nombreuses possibilités d'excursions dans la magnifique nature, souvent vierge, et des localités très pittoresques. Quelles sont les maladies que l'on traite à Jesenik ? Grâce au microclimat de la région, la station thermale se spécialise dans les maladies des voies respiratoires, de la circulation du sang, l'hypertension, les maladies du système nerveux, mais aussi de l'appareil moteur, de la peau et, ces derniers temps aussi, dans les troubles de l'appareil génital féminin.

Karlovy Vary
De Moravie du Nord, nous continuerons notre ballade à travers les stations thermales de la Tchéquie en Bohême de l'Ouest. Karlovy Vary : la plus grande station thermale de la Bohême est certainement la plus connue et la plus célèbre. Cela grâce aux nombreuses sources thermales qui s'y trouvent, mais aussi au festival international du film qui s'y déroule tous les ans. Karlovy Vary s'étend dans la vallée de la rivière qui porte le nom de Tepla (Chaude) à son confluent avec une rivière un peu plus importante, Ohre. La ville et la station thermale ont été fondées en 1350 par le roi de Bohême et empereur germanique, Charles IV, qui aurait découvert la première source thermale des bains. La ville s'est surtout développée au XIXe siècle et au début du XXe siècle. Elle a toujours attiré les grandes personnalités du monde culturel, comme d'ailleurs un peu toutes les grandes stations thermales. Aujourd'hui, elle a fait peau neuve, suite aux changements intervenus après 1989.
Karlovy Vary
Certains déplorent un peu une trop forte présence russe dans la petite ville, mais rappelons que les Russes ont toujours formé une grande partie de la clientèle de ses bains. A Karlovy Vary, les eaux des sources servent surtout au traitement des maladies du métabolisme, mais aussi de certaines affections de l'appareil moteur. Le climat est celui de la basse montagne, les hivers sont assez rigoureux et les été parfois même très pluvieux. Karlovy Vary représente un point de départ idéal pour des excursions pédestres ou à vélo dans les environs. On y trouve de nombreux restaurants, bars et cafés, la vie y est hautement mondaine. Vivre l'atmosphère du festival international du film, tous les ans au début du mois de juillet, rencontrer les stars mondiales du grand écran, cela attire aussi beaucoup de visiteurs.

Konstantinovy Lazne, photo: Ondrej.konicek, CC BY-SA 3.0 Unported
Pas loin de Plzen, une ville surtout connue pour sa bière de grande qualité, la Pilsner Urquell, se trouve Konstantinovy Lazne (Les Bains de Constantin). Cette station thermale bénéficie d'un environnement qui fait partie des plus purs en Tchéquie et se trouve à une altitude de 520 mètres. L'histoire des bains remonte, certes, au XVIe siècle, mais les premiers établissements thermaux n'ont été construits qu'au XIXe siècle, quand les bains ont été rachetés par le prince Konstantin von Löwenstein dont ils portent, d'ailleurs, le nom. A partir de 1955, la station thermale de Konstantinovy Lazne s'est spécialisée dans le traitement des maladies cardiovasculaires, cela grâce au docteur Bohumil Prusik. Elle est aussi très recherchée en raison du fait qu'elle se trouve en pleine nature, au milieu d'un parc de 20 hectares. On y traite surtout les maladies cardiovasculaires, les états après les infarctus, l'hypertension, les insuffisances cardiaques, les affections des vaisseaux sanguins des membres inférieurs, mais aussi le diabète ou certaines affections de l'appareil moteur. Du point de vue touristique, cela vaut la peine de s'arrêter à Konstantinovy Lazne, lors d'un voyage en Bohême de l'Ouest, ne serait-ce que pour admirer les magnifiques arbres plusieurs fois centenaires du parc, ou tout simplement pour déjeuner confortablement dans une localité fort accueillante. Et c'est ici que nous terminons le seconde partie de la présentation des stations thermales de Bohême et Moravie. Dans quinze jours, troisième et dernière partie.

10
50.630794500000
15.781800300000
default
50.630794500000
15.781800300000
50.232215000000
12.871304600000
49.879564500000
12.974909700000
50.241540600000
17.188210300000