Sports d’hiver : les stations tchèques n’augmentent pas ou peu leurs prix pour la saison 2014-2015

Photo: Archives de Radio Prague

Les stations de sports d’hiver ont présenté leur politique de prix pour la saison à venir. Tandis que la moitié d’entre elles conserveront des tarifs identiques à ceux de l’année dernière, un peu plus d’un tiers prévoient au contraire une augmentation, et 14% une réduction.

Photo: Archives de Radio Prague
Le prix moyen d’un forfait adulte à la journée pour les vingt-huit plus grandes stations du pays s’élèvera à 556 couronnes (20,2 euros) cette saison, soit seulement six couronnes de plus que lors de la précédente. Pour qu’un enfant ait accès aux remontées mécaniques, il faudra débourser en moyenne 387 couronnes (environ 14 euros), là aussi donc pour un forfait d’une journée.

Plus célèbre des stations tchèques, Špindlerův Mlýn, dans le massif des Krkonoše (Monts des Géants, à la frontière tchéco-polonaise) a prévu de ne pas modifier ses prix, une décision s’expliquant cependant par la forte augmentation appliquée en fin d’année dernière. Lors de la saison haute, un forfait d’une journée coûtera 750 couronnes (27,3 euros), et même 850 couronnes (30,9 euros) entre les fêtes de fin d’année.

Autre possibilité : acheter le Czech Skipass, un abonnement valable pour toute la saison hivernale permettant de skier dans dix-neuf stations différentes du pays, parmi lesquelles notamment Špindlerův Mlýn, Černá Hora – Pec (Monts des Géants) ou encore Klínovec (Krušné Hory – Monts Métallifères, nord-ouest de la Bohême). Son prix pour une personne adulte : 11 000 couronnes (400 euros). Assurément plus intéressant qu’un forfait à l’année dans une station concrète : 9 500 couronnes à Špindlerův Mlýn, 8 500 à Klínovec ou encore 6 590 à Špičák (massif de la Šumava, Bohême du Sud).

Après une saison 2013-2014 compliquée en raison du faible enneigement, nombre de grandes stations ont réalisé d’importants investissements notamment dans la modernisation de leurs systèmes d’enneigement, mais aussi dans l’élargissement des pistes de ski.

Bien qu’elle soit avant tout, de par son profil et ses massifs d’altitude modérée correspondant à la moyenne montagne, un terrain privilégié pour la pratique du ski de fond (à condition bien entendu qu’il y a ait suffisamment de neige…), la République tchèque possède 156 kilomètres de pistes de descente, vingt-six télésièges et 118 remonte-pentes.