Tabook : « On essaie d’occuper la ville de Tábor par la culture de livre »

tabook2016.jpg

La cinquième édition de Tabook, festival littéraire international consacré aux petits éditeurs, démarre ce jeudi à Tábor, une petite ville pittoresque de Bohême du Sud. Organisé par la maison d’édition pour enfants Baobab, ce rendez-vous qui réunit des éditeurs tchèques et étrangers, ainsi que des auteurs, des traducteurs et un large public, propose, jusqu’à samedi prochain, un programme riche et varié, composé notamment des débats, lectures et expositions. Pour parler davantage du festival et des invités francophones, Radio Prague a contacté son organisatrice, Tereza Horváthová :

Tereza Horváthová, photo: Baobab
« Il s’agit d’un festival consacré aux petits éditeurs de qualité. Nous avons invité à peu près soixante-dix éditeurs tchèques et étrangers, notamment parmi ceux qui sont orientés vers le livre illustré. Pendant le festival, on organise donc un marché de livres. Mais à côté de cela, il y a un grand programme culturel qui s’étale sur trois jours et qui est vraiment bourré de rencontres, de lectures, d’ateliers et bien sûr aussi de rencontres professionnelles. On essaie d’occuper la ville de Tábor par la culture de livre et de faire voir de petits éditeurs qui n’ont pas d’argent pour faire une grande publicité. Il y a donc beaucoup de très belles choses. Le festival est destiné à chacun qui aime lire, donc à partir de l’âge d’un an (par ce qu’il y a aussi des lecteurs qui ont seulement un an mais qui peuvent regarder le livre) jusqu’à, je ne sais pas, jusqu’à cent ans… »

Chaque année, le festival accueille de nombreux éditeurs, mais aussi des artistes tchèques et étrangers qui viennent présenter leurs œuvres. Parmi eux, également des Français et des Francophones. Pouvez-vous dévoiler qui sont les invités francophones qui participent à cet événement cette année ?

Gérard Lo Monaco, photo: Facebook de Tabook - Festival malých nakladatelů Tábor
« C’est année, on a un ensemble drôle et fantastique ! Nous avons invité Gérard Lo Monaco, un graphiste génial qui fait des livres animés, des pop-ups, mais qui est aussi connu comme quelqu’un qui a mouvementé en quelque sorte la scène graphique. Il a fait des choses bien drôles qui sont actuellement exposées au grenier du centre Sýpka à Tábor, donc la place principale du festival où se trouve le marché. On peut donc voir l’ensemble de son œuvre. Je trouve cela très bien car il n’a pas beaucoup d’expositions.

Deuxième auteur francophone très connu, c’est Kitty Crowther, une illustratrice belge qui est connue même en République tchèque, notamment parce que nous avons deux livres d’elle. Mais elle est connue un peu partout dans le monde, étant la plus jeune lauréate du prix Hans-Christian-Andersen, une récompense très importante, décernée aux meilleurs illustrateurs du monde. Kitty Crowther présente son œuvre à travers une petite exposition dans la Galerie de la ville de Tábor, qui sera à voir durant tout le mois d’octobre.

Puis, grâce à Gérard Lo Monaco, nous avons invité également l’éditeur qui s’appelle ‘hélium’. C’est avant tout un éditeur de livres pour enfants, dont notamment des livres animés ou des livres jouets.

Photo: Facebook de Tabook - Festival malých nakladatelů Tábor
Enfin, on a une invitée très spéciale. C’est une libraire magnifique, Delphine La Sardine, qui possède une petite librairie à Paris. Elle est quelqu’un qui… je dirais : ‘quand tu veux savoir ce que c’est que faire de la librairie, demande à Delphine La Sardine’. C’est quelqu’un de très drôle, mais en même temps raffiné et intelligent. De plus, elle parle très bien de son travail. Un de nos thèmes, cette année, est comment gérer une petite librairie dans une ville et est-ce qu’une petite librairie où on vend des livres de qualité peut survivre. On va parler de cela avec Delphine La Sardine. Voilà, c’est notre petit groupe d’invités français. »

Comme vous l’avez déjà mentionné, il y a un riche programme d’accompagnement, qui se déroule un peu partout dans la ville de Tábor. Pouvez-vous souligner les points forts de cette édition ?

« Nous avons plus de dix expositions. Il est très important de les voir, et surtout de les voir toutes parce que l’on a essayé d’associer des artistes qui forment ensemble un esprit spécial. Et puis, je suis en train de regarder le programme qui est devant moi et je ne sais pas quoi choisir parce que vous pouvez découvrir quelque chose de très intéressant chaque heure. La meilleure solution est de regarder notre site web : http://www.tabook.cz/en. Là, vous pouvez trouver la totalité de notre programme et vous pouvez choisir vous-mêmes. Je veux juste ajouter qu’il y a aussi un programme pour les enfants. Les parents peuvent donc venir et être un peu libres parce que les enfants auront leurs activités à eux. »