Thalès fournira un système de navigation aérienne à la République tchèque

Photo illustrative: Backupboy, CC BY-SA 3.0 Unported

Le groupe français d’électronique de défense et de transport Thalès va fournir à la République tchèque un nouveau système de navigation aérienne. L’actuel système Eurocat 2000, opérationnel depuis 2001, est mal adapté au trafic aérien de plus en plus dense. Thalès a été donné vainqueur d’un deuxième appel d’offre, le premier ayant été annulé en 2013. La valeur de la commande s’élève à un milliard de couronnes, soit environ 35 millions d’euros.

Photo illustrative: Backupboy,  CC BY-SA 3.0 Unported
En 2013, un premier appel d’offres pour un nouveau système de navigation aérienne a été annulé car deux entreprises, Indra de nationalité espagnole et précisément Thalès n’ont pas rempli tous les critères de sélection. Les services de navigation aérienne tchèques ont résumé leurs demandes en environ 2 700 points contenus dans l’appel d’offre et ont trouvé des manquements auprès de tous les candidats dans une dizaine d’aspects.

L’annulation de cet appel d’offre a ainsi prolongé le temps d’utilisation du système Eurocat 2000, opérationnel depuis 2001. Néanmoins, les services de navigation nécessitaient un nouveau système pour assurer le bon fonctionnement car en pleine saison d’été, 2 400 avions atterrissent et décollent tous les jours en République tchèque. De plus, ce chiffre augmente rapidement. En 2001, 310 000 avions survolaient le territoire tchèque. Aujourd’hui, il s’agit de plus de 700 000. En plus, si en 2012, l’aéroport Václav Havel avait organisé 382 décollages par jour, en 2013 il y en avait déjà 406. L’aéroport prévoit également la construction d’une nouvelle piste d’atterrissage qui multiplierait la circulation aérienne. Le trafic dans le ciel tchèque a également des répercussions positives sur le budget des services de navigation aérienne tchèques qui ont enregistré un profit de 330 millions de couronnes (environ 12 millions d’euros).

Selon la commission d’évaluation des candidats, Thalès a remporté l’appel d’offres pour le prix proposé, pour un bon planning de réalisation et pour la qualité du système proposé. Il est prévu que le nouveau système se mette en place à partir de 2016 et 2017, et qu’il reste en place au moins jusqu’à l’année 2030.