Tourisme pascal et début de la saison touristique 2007

Photo: CzechTourism

Bienvenue à l'écoute de ce programme dans lequel nous parlerons de la nouvelle saison touristique en République tchèque et du riche programme préparé pour les touristes et les visiteurs étrangers de notre pays pendant les fêtes de Pâques. Inaugurée officiellement dimanche dernier, le 1er avril, la saison touristique 2007 n'a démarré, en réalité, qu'avec ce week-end pascal. Plus de 400 châteaux forts et près de 1600 châteaux de République tchèque ont rouvert leurs portes aux visiteurs. Publics ou privés, ils ont cherché à se présenter pour cette nouvelle saison touristique dans leur nouvelle toilette ou à attirer les visiteurs avec quelque chose de nouveau, comme nous allons le voir dans cette émission.

Photo: CzechTourism
Chaque année, les châteaux en République tchèque accueillent jusqu'à 7 millions de visiteurs. Pour les touristes étrangers, la première destination, c'est Prague. Il en est ainsi aussi pendant les fêtes de Pâques. Les visiteurs étrangers arrivent le plus souvent pour un séjour de 4 jours, à partir du Jeudi saint jusqu'à la fin des fêtes, dit Tomio Okamura, de l'Association des agences de voyage :

« Prague, à Pâques, accueille près de 70 000 touristes étrangers, en provenance d'Europe, en premier lieu : lors de leurs séjours dans la capitale tchèque, ils dépensent près de 9 millions d'euros. »

La cathédrale Saint-Guy, photo: CTK
Le premier monument visité, le Château de Prague, a surpris les visiteurs avec la gratuité de l'entrée à la cathédrale Saint-Guy, depuis le 5 avril, jour où l'Eglise catholique a confié la gestion de la cathédrale à l'administration du château et celle-ci n'a pas tardé à supprimer l'entrée payante de 100 couronnes introduite en automne dernier. La propriété de la cathédrale fait depuis 14 ans l'objet d'un litige entre l'Etat et l'Eglise, celle-ci ayant perdu le dernier procès. En attendant l'examen de son appel, les touristes ont donc l'accès gratuit à toute la cathédrale, dit le directeur de l'administration du Château de Prague, Ivo Velisek :

« L'entrée sera gratuite pour tous les visiteurs dans tous les espaces qui sont accessibles au public : la nef de la cathédrale, la tour et la crypte où sont inhumés les rois de Bohême. Puisque la capacité de ces lieux est limitée, il est possible qu'en cas d'intérêt énorme de visiteurs, le service des guides régule l'entrée. Pour ce qui est des autres monuments à visiter au château, tels la ruelle d'Or, le couvent Saint-Georges, l'entrée est payante. Il y a, en principe, deux circuits de visites, un plus long et un plus court. Hélas, il n'est pas possible de visiter un monument à part, mais toujours dans le cadre d'un circuit. »

La cathédrale Saint-Guy est un bijou architectonique, son bâtisseur Pierre Parler a réussi l'impossible : doter le style gothique rigide de mouvement et de légèreté. Dès le début, elle a été le siège de l'évêque, le lieu de couronnement des rois et l'endroit où ont été abrités les trésors. Le château de Prague, ce n'est pas seulement l'architecture, c'est aussi un bois et une nature sauvage conservés dans le Fossé des Cerfs dont une partie a également été rendue accessible. Par ailleurs, les visiteurs peuvent d'ores est déjà accéder aux jardins du château.

Kutna Hora, photo: CzechTourism
En dehors de Prague, la ville historique de Kutna Hora, en Bohême centrale, attire également les visiteurs. La disposition de son noyau historique et son panorama dominé par la cathédrale gothique de Sainte-Barbe inspirée des cathédrales françaises accusent beaucoup de traits communs avec Prague. Au Moyen-Âge, Kutna Hora rivalisait avec Prague pour la position de ville la plus riche du royaume, grâce aux importantes sources d'argent et à la frappe de la monnaie. L'inscription, en 1995, de Kutna Hora sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO a encore accru sa réputation. Les touristes y viennent nombreux, non seulement d'Europe, dit la guide Zuzana Kocourkova en racontant que la saison touristique s'est ouverte dans cette ville par une manifestation symboliquement baptisée " Le Réveil ": très populaires sont, d'après elle, les visites des anciennes galeries souterraines où l'on extrayait l'argent, ainsi que d'autres endroits riches d'histoire:

La cathédrale de Sainte-Barbe à Kutna Hora, photo: CzechTourism
« Pour les personnes intéressées, nous avons conçu un circuit à travers les principaux monuments historiques qui les familiarisera aussi avec la vie, autrefois, à Kutna Hora, la naissance de la ville et les vieilles légendes transmises de génération en génération. Selon l'une d'elles, la cathédrale de Kutna Hora est construite sur un emplacement où se trouvait autrefois une statue en bois consacrée à la patronne des mineurs, Barbe, qu'un mineur a fait élever, reconnaissant d'avoir échappé, vif, à un accident de mine et c'est donc pourquoi la cathédrale est consacrée à cette saine. »

Le jardin du château de Kromeriz, photo: CzechTourism
Un autre site très prisé par les touristes et abondamment visité pendant les fêtes de Pâques se trouve en Moravie centrale : c'est Kromeriz, baptisé l'Athènes morave, inscrit lui aussi sur la liste de l'UNESCO. Comment a-t-il accueilli ses visiteurs ? Zdena Dokoupilova, guide du château archiépiscopal de Kromeriz :

« Nous invitons nos visiteurs à une manifestation qui, nous l'espérons, sera la bienvenue pour eux, en cette saison quand il ne fait pas encore très chaud, pour qu'ils puissent se promener dans le jardin qui fait la fierté du château. La manifestation est intitulée " Le Printemps au château " et les visiteurs peuvent décorer eux-mêmes les intérieurs historiques au 1er et au 2e étage du château avec des fleurs printanières. »

10
49.298961600000
17.390605900000
default
49.298961600000
17.390605900000
49.948254000000
15.267967700000
50.094639840000
14.400818750000