Trois fêtes nationales célébrées à l’automne

hymna_noty1.jpg

Musique, sport, actualité politique, société... La gamme de sujets qui intéressent les auditeurs de Radio Prague est large. C’est ce dont témoignent les lettres dont nous vous présenterons, comme chaque mois, quelques exemples.

Dans sa dernière lettre, M. Hervé Brien a réagi notamment à l’émission Dimanche musical qui a été diffusée le 28 septembre dernier. Signée par Denisa Tomanová, elle a été consacrée à l’évolution de l’hymne nationale tchèque, Où est ma patrie, en tchèque Kde domov můj. A ce sujet et ajoutant également d’autres observations, notre auditeur français nous a écrit :

« Bonjour à toutes et à tous, chers amis de la rédaction française de Radio Prague. Tout d’abord, merci pour ce dimanche musical consacré à l’hymne tchèque : une très belle découverte. Très peu d’écoutes actuellement mais comme toujours, je prends connaissance de votre actualité par le biais de votre site Internet et de votre lettre d’information quotidienne. Je vous remercie encore pour le cadeau qui est bien arrivé à Talence dans des délais très courts. Peu de commentaires sur vos émissions qui sont toujours aussi passionnantes et variées. J’ai suivi particulièrement l’actualité de la société Amazon et les multiples rebondissements de son implantation dans votre pays. Tout ce qui touche à cette société m’intéresse professionnellement, car elle est un de nos principaux clients, comme je le pense pour beaucoup de logisticiens et transporteurs. »

En rapport avec l’hymne nationale tchèque, il convient de rappeler que l’automne offre en Tchéquie, traditionnellement, trois occasions officielles majeures de l’entendre. D’abord le 28 septembre qui est la date du jour de l’Etat tchèque et qui est alors commémoré comme fête nationale. Le 28 octobre, le jour de la fondation de l’Etat tchécoslovaque, est célébré comme la plus importante fête nationale, tandis que le 17 novembre est le jour de lutte pour la liberté et la démocratie, en rappel des représailles contre les étudiants universitaires et la fermeture des écoles supérieures par les nazis en 1939, ainsi qu’en souvenir des manifestations estudiantines en 1989 qui ont donné le coup d’envoi à la révolution dite de Velours.

M. Jean-Marie Monplot de France que nous avons le plaisir de ranger, tout comme M. Hervé Brien cité plus haut et comme beaucoup d’autres de nos auditeurs d’ailleurs, parmi nos fidèles correspondants, nous a récemment signalé, je cite :

« Bonjour amis tchèques et un petit coucou de Bretagne où le temps commence à être un peu plus incertain ; je voudrais vous dire bravo pour la Tchéquie en tête de son groupe euro 2016 avec de très belles victoires sur la Hollande d'une part mais aussi la victoire en Turquie !!! D’ailleurs comme vos voisins slovaques qui commencent aussi un beau parcours avec les victoires sur l'Espagne et en Biélorussie !!! Bravo encore. Ci-joint quelques photos de Tossa de Mar en Catalogne avec une semaine de soleil, 36°C et la mer qui nous a permis de bonnes baignades; ci-joint également des rapports d'écoute en vous remerciant des dernières qsl. »

Merci, cher ami, pour ce message et pour les quelques jolies photos qui nous rendent un peu nostalgiques, puisqu’évoquant le souvenir d’un été désormais révolu. En ce qui concerne les succès remportés par la sélection de football tchèque dans son groupe de qualification pour l’Euro 2016, ceux-ci ne cessent d’enchanter et, aussi, d’étonner les fans du pays habitués par le passé à des performances très souvent médiocres et décevables de footballeurs tchèques. Beaucoup n’hésitent pas à parler désormais de miracle, dont le père spirituel serait le nouvel entraîneur de cette sélection nationale, Pavel Vrba, lequel a remplacé à ce poste le peu convaincant Michal Bílek. Et comme vous avez pu le constater, Guillaume Narguet apporte à ce sujet régulièrement des détails dans nos émissions, tout dernièrement dans l’édition du 13 octobre de son programme Le sport en Tchéquie en signalant que « La République tchèque ne pouvait pas rêver meilleur départ dans sa campagne de qualification pour l’Euro ».

Dans la lettre de M. Monplot, nous avons également pu lire :

Photo: YouTube
« J'ai aussi suivi à la télé française le reportage sur l'ambassade d'Allemagne à Prague et sur les réfugiés d’Allemagne de l’Est qui demandaient l’asile politique en automne 1989; ceci représente pour moi une belle page de l'histoire tchèque... Amitiés à toute la rédaction et à bientôt sur les ondes ».

En effet, cet épisode de rappel, auquel nous avons consacré une assez grande attention dans nos émissions, est considéré à juste titre comme un des événements clés ayant conduit à la fin des démocraties populaires en Europe centrale et orientale. Et comme vous le savez, c’est d’ici peu que la République tchèque célébrera le 25ème anniversaire de la révolution dite de Velours qui a commencé le 17 novembre 1989 et qui a abouti à la chute du régime communiste dans l’ancienne Tchécoslovaquie. Toute une série de manifestations et d’événements sont prévus à cette occasion dont nous allons vous tenir, bien entendu, au courant. La boîte aux lettres de ces derniers jours contenait également un message de M. Christian Ghibaudo de France qui nous a signalé :

« Malgré l’arrivée officielle de l’automne, il fait toujours aussi beau sur la Côte d’Azur avec des températures presque estivales certains jours...

Mais la récolte des châtaignes a commencé, dans les montagnes. Avec souvent des Fêtes, qui permettent de redécouvrir les bienfaits de la châtaigne. Avez-vous ce genre de fêtes en Tchéquie ?... A propos de Faits et Evènements d’aujourd’hui, j’ai trouvé très intéressante cette initiative pour faire revivre les cafés de Prague. Un peu comme Vienne, où vraiment les cafés sont de vrais lieux de vie. Ici les cafés commencent à souffrir de la concurrence des Cafés McDonald’s ou Starbucks... ».

Photo: Wildfeuer, CC BY-SA 3.0 Unported
C’est dans les Faits et événements du 16 octobre que notre collaboratrice Alžběta Tichá a parlé d’une initiative consistant à animer certains cafés de Prague qui sont à leur tour confrontés à la concurrence des cafés que M. Ghibaudo cite dans sa lettre... Et pour répondre à la question de notre auditeur français, force m’est de constater qu’une fête des châtaignes n’existe pas en Tchéquie, et que les bienfaits de la châtaigne restent encore à être découverts à leur juste valeur par les Tchèques.

Je tiens à remercier enfin vous tous qui nous avez envoyé vos rapports d’écoute, dont tout particulièrement M. Osamu Aikawa du Japon qui, fidèle à lui même, nous en a adressés plusieurs, très détaillés, ainsi que M. André Biot de Belgique.


Et comme d’habitude, je vous invite à tester vos connaissances sur la République tchèque en vous proposant notre traditionnelle question du mois qui est la suivante :

Il y a 30 ans le prix Nobel de littérature était attribué pour la première fois à un écrivain tchèque. Lequel ?

Parmi les bonnes réponses, 6 vainqueurs seront tirés au sort et recevront un prix. Envoyez vos réponses avant la fin du mois d’octobre à l’adresse suivante : cr@radio.cz