Trois mois après l'entrée en vigueur du nouveau code de la route

Le nouveau code de la route, qui a aussi institué le permis de conduire à points en République tchèque, est appliqué depuis le 1er juillet. Les autorités se déclarent satisfaites, dans l'ensemble, de la nouvelle conduite des automobilistes. Pourtant, les violations du code redeviennent de plus en plus fréquentes.

Značka Peugeot je čtvrtá nejkradenější v ČR
Après le 1er juillet dernier, la situation était devenue très calme sur les routes tchèques : très peu d'excès de vitesse aussi bien dans les agglomérations que sur les autoroutes, moins de chauffards grillant un feu rouge, moins d'accidents et moins de morts de la route. Trop calme, semble-t-il, car avec la fin des vacances, il s'avère que les automobilistes commencent à reprendre leurs mauvaises habitudes. Résultat immédiat avec une très forte hausse du nombre des accidents et surtout des victimes de la route. Pourquoi ? Il apparaît que les automobilistes profitent du nombre insuffisant de policiers sur les routes tchèques. Une réalité qui est admise par les autorités. La direction de la Police tchèque propose une solution qui pourrait être rapide, en suivant l'exemple de la Grande-Bretagne : installer un plus grand nombre de caméras sur les routes et autoroutes.

Et l'introduction du permis à point avec son retrait quand le titulaire totalise douze points pour infractions au code de la route ? En trois mois, le permis de conduire a été retiré à 36 000 conducteurs pour fautes graves au volant, mais seulement à dix automobilistes qui avaient atteint les douze points fatidiques... Le plus grand nombre de permis de conduire a été retiré en Moravie du Nord. D'après Stanislav Huml, spécialiste en trafic routier, cela est certainement dû au fait que, dans cette région, l'alcool au volant est très fréquent. En moyenne, deux points ont été retirés à 90 000 automobilistes sur tout le territoire de la République tchèque, le plus grand nombre, 23 000, en Bohême du sud. Les autorités considèrent comme positive l'entrée en vigueur du nouveau code, avec une baisse de 30 % du nombre des accidents de la route, comme le confirme Michal Tichy, de la Police de la route d'Ostrava :

Le permis de conduire
« La Police de la route est, naturellement, satisfaite de la baisse du nombre d'infractions au code, d'accidents, de morts. On peut constater que la sécurité est beaucoup plus présente sur les routes tchèques, et on ne peut qu'espérer que cette tendance continuera. Il est encore trop tôt pour réaliser une analyse complète des conséquences de l'entrée en vigueur du nouveau code de la route. Il faudra attendre le début de l'année prochaine. »

Les trois prochains mois pourraient, pourtant, apporter une modification du code de la route, comme le réclament certains députés. Des modifications majeures et qui susciteront un débat intense à la Chambre : passage du permis à 18 points, augmentation de la vitesse permise sur certains tronçons d'autoroutes, modifications à la baisse des sanctions pour certaines infractions. Toute une panoplie de changements déjà présentés à un séminaire organisé au Sénat, ce mardi, avec la participation de spécialistes du trafic routier... La discussion a été des plus houleuses.