Un avant-goût de la nouvelle saison touristique

Château fort de Karlštejn, photo: CzechTourism

La nouvelle saison touristique débutera le 1er avril en République tchèque et les plus de 200 châteaux et châteaux forts visités annuellement par près de 7 millions de touristes s’apprêtent à les accueillir comme il se doit. Curieux de savoir sur quelles nouveautés la nouvelle saison commencera et qu’est-ce qui se passe derrière les portes des châteaux à quelques jours de leur ouverture, nous nous sommes rendus à deux d’entre eux qui sont les plus visités : Karlštejn et Český Krumlov.

Château fort de Karlštejn, photo: CzechTourism
Les travaux d’entretien et d’embellissement étaient en train de culminer au château fort de Karlštejn, à 30 km à l’ouest de Prague, la dernière journée de février lorsque nous y étions reçus par le responsable des guides, Vladimír Kubů :

« Pendant la pause d’hiver, nous avons réalisé les travaux de construction et de restauration qu’il n’est pas possible de faire en pleine saison, en présence des touristes. Nous avons tout prévu pour que la saison puisse commencer au début du mois de mars, pour que nous soyons à nouveau parmi les premiers à ouvrir… »

La chapelle de la Sainte-Croix, photo: Pavel Pavlas
Deux circuits sont proposés aux visiteurs de Karlštejn dans la saison 2008, mais pour l’instant, un seul est disponible, à partir du 1er mars, celui qui les conduit dans les intérieurs historiques du palais Impérial et dans la tour Sainte-Marie. Le deuxième circuit, comprenant la visite de la précieuse chapelle de la Sainte-Croix servant autrefois comme trésor des joyaux de la couronne, sera ouvert à partir du 1er juin. L’empereur Charles IV a participé en personne à la conception et à la réalisation du château dont la construction a été achevée en 1355 par le bâtisseur français Mathieu d’Arras. La décoration originale de sa partie la plus précieuse – la chapelle de la Sainte-Croix a été confiée à Maître Théodoric. Il l’a réalisé selon une vision que l’empereur avait eue, celle de la Jérusalem Céleste: la voûte de la chapelle imite le ciel où brillent des étoiles. Cet effet est atteint grâce à des feuilles dorées par lesquelles la voûte est recouverte, alors que dans les murs sont incrustées des pierres précieuses en forme des croix.

La chapelle de la Sainte-Croix, photo: Lucie Zemanová
Le caractère exceptionnel du lieu est souligné par 129 figures des personnages de saints, de souverains, de chevaliers et d’évêques grandeur nature créés par le peintre de la cour du roi, Théodoric. Au XVIe siècle, le château de Karlstejn a subi des remaniements Renaissance, puis, au XIXe siècle, des interventions dans le style du purisme qui lui ont conféré son aspect actuel d’un château fort féerique mais qui, hélas, l’ont privé de la chance d’être inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. Ce qui est resté intact au château de Karlštejn et qui fait son originalité, c’est justement la décoration picturale originale du XIVe siècle dans la chapelle de la Sainte-Croix et l’ensemble de 129 tableaux de Théodoric qui est le plus grand complexe de peintures sur panneaux en bois qui se soit conservé de la période gothique: afin de préserver un microclimat dans la chapelle, les visites sont limitées et Vladimír Kubů recommande de les réserver à l’avance.

Château de Český Krumlov, photo: www.czechtourism.cz
Nous quittons Karlštejn pour nous déplacer de 180 km vers le sud, à Český Krumlov qui, figure, lui, sur la liste de l’UNESCO en tant que patrimoine mondial. Le touriste venu dans cette ville a l’embarras du choix entre le magnifique château Renaissance, le plus grand en RT après le château de Prague, les maisons gothiques et Renaissance, la mairie, les couvents, l’église Saint-Guy qui domine la place, le théâtre baroque unique ou encore le théâtre à ciel ouvert dans le jardin du château, sans oublier la galerie et le centre des arts Egon Schiele... Un château a été fondé ici au XIIIe siècle, sur un éperon rocheux au-dessus de la Vltava, puis, Petr Rožmberk a fait édifier un nouveau château dit Haut, de style Renaissance, avec sa magnifique tour ovale aux arcades. Le riche mobilier du château nécessite un entretien vraiment approfondi et Český Krumlov peut en ce sens servir d’exemple, car chaque objet est protégé par un « manteau d’hiver, », dit le guide Pavel Slavko :

Château de Český Krumlov, photo: Barbora Kmentová
« Chaque objet délicat, que ce soit les tapisseries, les lustres, les objets en verre et en étain ou encore les meubles capitonnés, est protégé pendant la période d’hiver d’une housse, soit textile, soit en papier de soie. Pour chaque objet, il faut une coupe sur mesure. En ce moment, c’est plus de 3600 housses de protection. Vous pouvez imaginer le chaos qui s’ensuit au printemps après qu’on ait enlevé les housses, pour l’éviter, on a marqué chaque pièce sinon la recherche serait interminable. A l’avenir, nous devons compter sur 10 000 housses de protection. »

En effet, ce sera au tour des lustres pour lesquels on a cherché une matière appropriée. Plus de 60 lustres des XVIIIe - XIXe siècles sont accrochés dans les salles du château de Český Krumlov. Les plus exigeants, du point de vue de l’entretien et du nettoyage, sont des lustres en cristal aux facettes taillées, de la première moitié du XVIIIe siècle, qui se trouvent dans les appartements baroques. Couvrir tous les objets prend beaucoup de temps, dit notre guide :

Château de Český Krumlov, photo: Barbora Kmentová
« Pendant tout le mois de novembre jusqu’au milieu de décembre on couvre les intérieurs du château par des housses de protection. On ne l’aurait jamais dit, mais c’est un travail qui exige des professionnels et Český Krumlov en tant que patrimoine mondial de l’UNESCO sert, en ce sens, d’exemple aux collègues d’autres châteaux. Pendant cinq mois, des objets sont protégés sous des housses, et non seulement à l’intérieur du château, mais aussi à l’extérieur où cela signifie de protéger 36 gloriettes en bois, des centaines de statues, vases, plastiques et éléments de marbre contre l’humidité, la poussière, la lumière solaire, le gel, l’eau et les destructions. »

Comme le dit encore Pavel Slavko, la conservation des objets rares à Česky Krumlov qui est la plus étendue à l’échelle nationale permet des économies de plusieurs millions de couronnes qui devraient autrement être versés à leur restauration.

10
48.810719400000
14.315023900000
default
48.810719400000
14.315023900000
49.937743700000
14.187094800000