Un cinquième d'espèces d'animaux menacés d'extinction en République tchèque

Photo: J. M. Garg, Creative Commons 3.0

Les animaux sauvages ne se portent pas bien dans la nature tchèque. Beaucoup d'entre eux sont menacés d'extinction.

Photo: J. M. Garg, Creative Commons 3.0
Dans le monde entier, beaucoup d'espèces animales sont en voie de disparition: 674 espèces d'animaux vertébrés et plus de 220 espèces de mammifères. La situation en République tchèque est, elle aussi, alarmante: 40% des espèces animales en danger, 20% menacés d'extinction. Parmi les animaux les plus touchés en Tchèquie, il y a les reptiles et les amphibiens. Ils figurent tous dans la catégorie des espèces menacées ou en voie de disparition. Le reste de la population animale tchèque ne va pas bien non plus: 35% des espèces de mammifères, 30% des espèces de poissons, dont beaucoup sont considérées comme disparues, et 75% des espèces d'oiseaux.

La suppression des bornes des champs est à l'origine de la diminution du nombre de perdrix de 1 million à 50 000. Des espèces très fréquentes et très nombreuses jadis, comme le moineau ou le vanneau, elles aussi, disparaissent peu à peu. La population des moineaux, autrefois considéré comme animal nuisible, a chuté de 2 millions à 400 000 et devient un animal rare.

La réduction et la transformation du milieu naturel par l'homme ont un autre effet négatif. Beaucoup d'animaux sont contraints de changer leur comportement, leur mode de vie. Le spermophyle, par exemple, a changé son terrier des champs pour un domicile beaucoup plus commode sur les pistes d'atterrissage gazonnées, les terrains de golf ou les campings, là où il se sent en sécurité. Des espèces de rongeurs, jadis très répandues, disparaissent, elles aussi. Si certains animaux ont une vie difficile en Tchéquie, l'état de l'environnement a pourtant tendance à s'améliorer, du moins par rapport à celui des années 80. Ces dix dernières années, grâce à une législation rendue plus rigoureuse, on a réussi à améliorer la qualité de l'air, de l'eau et de la terre. Ainsi, des espèces considérées comme ayant disparu de la nature, depuis plusieurs années, ont fait leur réapparition, dont certains vertébrés.

Auteur: Astrid Hofmanová
lancer la lecture