Un espoir pour deux Tchèques emprisonnés en Thaïlande

r_2100x1400_radio_praha.png

Le sort des deux jeunes Tchèques qui purgent de longues peines en Thaïlande a été évoqué lors des conversations que le chef de la diplomatie tchèque, Jan Kavan, a eues dans ce pays. Une information d'Alena Gebertova.

Radek Hanykovic, 29 ans, et Emil Novotny, 26 ans, avaient été arrêtés et condamnés en Thaïlande pour trafic de drogues à des peines allant jusqu'à cinquante ans environ. Les verdicts ont été prononcés, il y a cinq ans. Depuis, le seul rêve qui embrase les deux jeunes Tchèques est de quitter la prison thaïe pour purger le reste de leurs longues peines en République tchèque. A l'issue des entretiens que le ministre Kavan a eus à Bangkok, dans le cadre de son périple en Asie du Sud-Est, on peut constater que ce rêve pourrait se réaliser bientôt. Les entretiens ont confirmé effectivement la volonté de la partie thaïe d'extrader les deux délinquants tchèques conformément à la Convention d'extradition et de coopération lors de l'exécution des jugements, signée entre les deux pays, il y a deux ans. La seule petite entrave, en ce moment, est le fait que la Convention n'ait pas encore été ratifiée par le Parlement tchèque. Selon les dernières informations, c'est déjà la semaine prochaine qu'elle serait soumise aux députés. En cas d'adoption de la Convention, l'extradition pourrait avoir lieu cette année déjà.

A en croire le porte-parole de la diplomatie tchèque, les deux détenus se portent relativement bien, tant sur le plan psychique que physique. Le tout, bien sûr et surtout, grâce à la perspective d'un prochain retour dans leur pays.