Un tableau du peintre abstrait Frantisek Kupka vendu pour un prix record

Frantisek Kupka, « La composition abstraite », photo: CTK

La vente publique du tableau « La composition abstraite » de Frantisek Kupka, considéré comme le père spirituel de l'art abstrait, a attiré de nombreux collectionneurs et amateurs de l'art, dimanche, dans la salle praguoise de Zofin.

Photo: CTK
Le prix de mise - 8,5 millions de couronnes, a rapidement grimpé jusqu'à la limite de 10 millions. Ensuite, l'oeuvre n'était plus convoitée que par deux intéressés - l'un dans la salle mais qui s'est fait représenter pour garder son anonymat, et l'autre au téléphone. En fin de compte, pas plus de 5 minutes ont suffi pour que le tableau soit adjugé à celui qui a offert le plus : 13 400 000 de couronnes, soit presque un demi million d'euros. Dans l'histoire des ventes aux enchères tchèques, c'est une somme record. Puisque l'anonymat de l'acquéreur est garanti par la loi, le maximum que Jiri Rybar, propriétaire de la salle aux enchères 1er Art Consulting Brno-Prague, ait pu révéler est que le tableau a été racheté par une personnalité connue pour sa collection privée. Comme il a encore avoué, il ne s'attendait pas à un tel succès. Jamais dans le passé, un ouvrage de telle valeur artistique n'était offert dans une vente publique. Pour Jiri Rybar, « La composition abstraite » est l'un des meilleurs de Frantisek Kupka :

Jiri Rybar, photo: CTK
« C'est un jeu de couleurs, de masse, d'espace... lorsque vous regardez le tableau, vous ressentez une émanation très positive transmise par lui... »

Frantisek Kupka, « La composition abstraite », photo: CTK
Le tableau est une composition de formes géométriques - de rectangles le plus souvent, de couleur bleu et blanc, avec des tons de jaune et de gris, et quelques lignes courbées faisant penser à une source d'eau jaillissante ou à un fragment d'arc en ciel. Frantisek Kupka a créé sa Composition abstraite entre 1925 et 1930. Né en Bohême et installé, depuis 1896 à Paris où il a pour la première fois exposé ses toiles au Salon d'Automne et où il est décédé, en 1957, Frantisek Kupka a développé un style personnel orienté résolument vers l'abstraction, en associant mouvement, couleur et musique. C'est à Paris, que Jindrich Waldes, collectionneur, mécène et industriel pragois d'origine juive a acheté le tableau, repéré dans l'atelier de son ami, Frantisek Kupka. La Composition abstraite ornait la villa des Waldes jusqu'en 1938, quand la famille s'est exilée pour les Etats-Unis. Ensuite, une importante collection tchéco-allemande l'a rachetée. N'étant pas classé monument culturel, aucun obstacle à son exportation ne se posait, après la vente aux enchères : n'empêche que la célèbre toile de Frantisek Kupka restera dans le pays d'origine de son créateur.