Une escale à Jánské Lázně

Janské lázně
0:00
/
0:00

Comme promis la dernière fois, nous poursuivrons notre excursion dans les Monts des Géants, les Krkonoše, en nous arrêtant à Jánské Lázně, au pied de Černá Hora – la Montagne noire – qui s’élève à 1 299 mètres d’altitude et qui est reliée à Jánské Lázně par un téléphérique à cabines.

Jánské Lázně, photo: CzechTourism
Jánské Lázně est la seule station thermale qu’on trouve du côté tchèque des Monts des Géants. C’est aussi la station thermale la plus haut placée. Elle n’est pas grande, elle ne propose que 500 à 600 lits, mais elle est très recherchée pour son traitement des maladies du système nerveux, de l’appareil moteur et dans la réhabilitation des états post-opératoire et des accidents. Dans le passé, la station a acquis une réputation mondiale pour le traitement des séquelles de la poliomyélite infantile, une maladie qui aujourd’hui a heureusement disparu en République tchèque.

Janské Lázně est par ailleurs une importante station de ski qui offre de nombreuses possibilités aux amateurs de sports d’hiver. Comme le rappelle mon guide, Josef Zelený, la République tchèque accueillera, l’année prochaine, les championnats du monde de ski, à Liberec, mais c’est à Jánské Lázně, que les premiers championnats du monde ont eu lieu :

« Les premiers championnats de l’histoire moderne ont été organisés du 4 au 14 février 1925 à Jánské Lázně. C’était un an après les premiers Jeux olympiques d’hiver organisés à Chamonix, en France. ».

Jánské Lázně, photo: Kristýna Maková
Mais rendons-nous d’abord aux sources thermales qui ont rendu célèbre Jánské Lázně. Selon la chronique locale, une source chaude sous la Montagne noire a été découverte en 1006 par Jan de Chockov, aide de camp d’Albrecht de Trautenberk :

« Des estafiers et des chasseurs qui cheminaient le long des forêts locales ont découvert une source qui a attiré leur curiosité par la vapeur qui en sortait et qui ne gelait pas, en hiver. Très vite, on a découvert les effets curatifs de cette eau. La source a été proclamée sainte et une chapelle érigée à cet emplacement a été consacrée à Saint-Jean. »

Il paraît que c’est à Jan de Chockov que la petite station thermale doit également son nom :

Jánské Lázně, photo: Kristýna Maková
« A l’origine, elle portait un nom allemand – Johanisbad, mais comme la plupart des noms dans cette région autrefois habitée par les Allemands, la traduction en tchèque a donné le nom de Jánské Lázně. »

Notre guide mentionne encore que jusqu’en 1854 la station était nommée Jánské Teplice – selon ses sources d’eau chaudes.

La tradition du thermalisme à Jánské Lázně remonte à 1435. La première pierre des bains actuels a été posée en 1677 par Jean-Adolphe, prince de Schwarzenberg, alors propriétaire du domaine. La température des sources varie entre 27 et 29 degrés. L’eau minérale locale est légèrement radioactive et de ce fait, la cure consiste notamment dans les bains. Jánské Lázně possède au total 16 sources, dont deux seulement sont utilisées, aujourd’hui : la source Jean et la source Noire. Les deux sont captées à une profondeur de 1 400 mètres et jaillissent à l’intérieur de la colonnade. Pendant toute l’année, les curistes qui viennent à Jánské Lázně peuvent se baigner dans la grande piscine remplie d’eau thermale cristalline. La petite station thermale a vécu son âge d’or dans la période d’entre-deux-guerres :

Jánské Lázně, photo: Kristýna Maková
« Les études ont alors démontré que la composition de l’eau minérale locale était très proche de celle de Warm Springs, en Géorgie, aux Etats-Unis. Bientôt, Jánské Lázně est devenue un centre de traitement pour les enfants atteints de poliomyélite de toute l’Europe. »

Nous l’avons dit, au début, Jánské Lázně est aussi une importante station de ski. Trois téléphériques sont à la disposition des skieurs. Le plus ancien qui mène de Jánské Lázně au sommet de la Montagne noire a été édifié en 1928. Depuis 2006 où il a été modernisé et équipé de nouvelles cabines à 8 places, l’Express de la Montagne noire comme on l’appelle, est capable de transporter toutes les heures 1 500 passagers et le voyage long de 2 300 mètres ne dure pas plus de 7 minutes. Une tour panoramique se dresse au sommet de la montagne, ainsi qu’un émetteur de télévision et de la radiodiffusion locale Černa hora qui diffuse quatre fois par jour des informations pratiques pour les touristes, notamment celles sur les conditions d’enneigement. La saison de ski a commencé dans les Monts des Géants au milieu du mois de novembre. Comme le rappelle Petr Hynek de la société Skiareal qui administre le parc, il n’y a pas que les pistes de ski de fond et de descente. Ce sont aussi les amateurs de luge qui se régalent. Une piste de luge naturelle conduit du sommet de la Montagne noire jusqu’à Jánské Lázně :

La Montagne noire, photo: Kristýna Maková
« Une rareté, c’est la piste de luge de la Montagne noire, longue de 3,5 km, nommé piste de clochette. On y lugeait il y a plus de 100 ans déjà, et le tintement des clochettes attachées à chaque luge avertissaient les passants et les autres personnes faisant de la luge pour éviter les collisions. En 1911, un ascenseur pour les lugeurs a été aménagé sur une partie de la piste, mais pas pour longtemps : le câble en cuivre a été confisqué à des fins militaires. Après la fin du premier conflit mondial, l’ascenseur a été rouvert mais il n’est resté en usage que pendant deux ans. »

50% des touristes qui viennent pendant la saison d’hiver à Jánské Lázně viennent de RT, 50% de l’étranger : de Pologne et d’Allemagne voisines et aussi des Pays-Bas.

10
50.630794500000
15.781800300000
default
50.630794500000
15.781800300000