Une fidélité confirmée par des lettres

Photo: Barbora Kmentová

Le courrier que nous avons reçu depuis un mois et la dernière émission contenait presque exclusivement des messages d’auditeurs que nous avons le plaisir de qualifier de « fidèles ». En voici quelques extraits.

Photo: ŠTěpánka Budková
Commençons pas la sympathique lettre que nous a adressée M. Gilles Gautier du Radio Club du Perche :

« Il est venu le moment de me mettre un peu à l’écoute de Radio Prague. Le temps dehors va m’obliger à passer plus de temps à la maison que dans le jardin : ce sera donc l’occasion de vous écouter plus souvent. Je constate que votre émission est toujours aussi complète. En l’écoutant, j’ai reconnu la voix de Guillaume... Avec mon épouse, c’est la piscine et la marche, car pour le vélo, cela va devenir plus délicat. Les Tchèques font-il du vélo le weekend ? Je parle pour les gens de mon âge (j’ai 58 ans) qui ne peuvent plus pratiquer à un certain niveau. »

Oui, la pratique du vélo est aujourd’hui très populaire et très répandue en République tchèque, et cela concerne pratiquement toutes les tranches d’âge. Elle s’est imposée, aussi, dans les grandes villes, malgré le déficit de pistes cyclables, un problème dont souffre également Prague. La situation s’améliore pourtant lentement mais sûrement, l’installation de nouveaux sentiers et pistes cyclables s’inscrivant désormais dans les projets municipaux.

M. Jean-Marie Monplot nous a envoyé pour sa part deux lettres successivement. Dans la première d’entre elles, il écrit :

« Bonjour amis de Radio Prague. Je profite de moments calmes pour vous écrire en vous envoyant d'une part la photo de mon ami autrichien Heinz devant votre station, mais je ne sais pas s'il vous a rendu visite à vous ou au service allemand ; de toute façon, en juin 2014, j'espère être à sa place, car je prévois ce voyage avec mon épouse avec trois jours à Prague et trois jours à Bratislava. »

Dans sa lettre suivante, M. Monplot nous confiait avoir trouvé du temps pour nous écouter en dépit d’un séjour à Chambéry en Savoie, où il a passé quelques jours avant de repartir en Bretagne au bord de la mer. Notre auditeur agrémentait son message de quelques photos prises devant la fameuse fontaine des Eléphants bien connu des Chambériens, ce dont nous le remercions, tout comme pour ses deux rapports d’écoute détaillés.

Le voyage. Il en était question aussi dans le mail envoyé au début de ce mois d’octobre par un autre correspondant régulier, M. Christian Ghibaudo, qui nous informe :

Photo: Barbora Kmentová
« Bonjour à toute l’équipe ! Voilà, l’automne est arrivé. Les feuilles des arbres commencent à rougir et les châtaignes sont arrivées à maturité dans nos montagnes azuréennes. Par contre, au bord de la mer, il fait toujours très beau. Avec énormément de soleil ! »

En ce qui concerne la météo en République tchèque, l’automne s’est également établi sur l’ensemble du pays. Nous avons néanmoins profité de quelques semaines d’un vrai été indien, avec des températures légèrement supérieures à 15° C et beaucoup de soleil.

M. Ghibaudo a également ajouté un petit commentaire concernant nos programmes : « Intéressante cette initiative estudiantine – Inventaire de la démocratie, une bonne chose que les citoyens les plus jeunes prennent en main leur avenir politique alors que la vie politique dans nos vieux pays européens est assez sclérosée. J’ai beaucoup apprécié la ballade automnale au Château de Prague, cela donne envie de revenir visiter votre pays. Mon dernier voyage remonte quand meme à vingt ans, peut-être une bonne idée pour 2014. »

Rappellons que l’Inventaire de la démocratie dont il est question dans cette lettre, est une association étudiante créée en 2008 qui mobilise les jeunes autour des sujets politiques, sa vocation consistant à encourage la transmission de l’héritage démocratique de la Révolution de velours. Nous en avons parlé plus en détail dans la rubrique Panorama du 1er octobre qui était préparée par Lucie Drechselová.

M. Paul Jamet, lui, nous signale dans son dernier mail avoir bien reçu notre courrier et nous remercie pour le T-shirt en nous souhaitant bonne continuation.

Après une certaine pause, nous avons également eu le plaisir de lire une lettre de notre auditeur algérien M. Ali Benchohra de la ville de Tiaret :

Jan Eskymo Welzl
« Chère section familiale de Radio Prague en langue française, je suis très heureux de vous écrire à nouveau, parce que je suis un auditeur de longue date de vos émissions. J’ai déjà eu l’occasion de visiter la belle ville de Prague ainsi que Karlovy Vary. Plus d’une fois, j’ai évoqué cet endroit dans ma mémoire. Je dois vous dire que j’espère revenir un jour en République tchèque, car je rêve toujours de voir encore une fois ces deux merveilleuses villes... Je tiens à vous remercier pour l’article intéressant et utile consacré à la vieille ville de Záhřeb en Moravie. J’ai également lu avec beaucoup d’intérêt ce que vous avez dit au sujet de l’écrivain Jan Eskymo Welzl. Je vous remercie donc pour votre site Internet que je visite presque tous les jours et qui me permet de suivre les événements et l’actualité en République tchèque. »

C’était donc une des nombreuses lettres dans lesquelles nos auditeurs ont voulu partager avec nous leur goût du voyage, comme si la saison automnale s’y prêtait mieux qu’une autre. Nous espérons, cher ami algérien, que votre rêve se réalisera un jour afin que vous puissiez revoir notre pays.

Un message de M. Philippe Obre n’a pas manqué parmi tous ceux que nous avons reçus ces quatre dernières semaines. Comme de coutume, notre auditeur ivoirien a réagi à certains sujets abordés dans nos émissions. Cette fois, il s’agissait de la photo et du chômage. Nous citons :

« J’adore tout ce qui est immortel. Et l’image en fait partie. Que ce soit la photo ou le cinéma, tout a son importance. En effet, s’il n’y avait pas d’images, nos enseignants nous parleraient de manière abstraite de l’histoire et de la géographie. La compréhension de l’évidence ne serait certainement pas très aisée pour nos jeunes cerveaux... Quant au chômage des jeunes diplômés, c’est un véritable casse-tête dans la mesure où l’expérience souhaitée par les dirigeants des entreprises ne peut s’acquérir qu’en exerçant. Souvent, je me dis que les gens de notre génération ont eu assez de chance, parce que le boulot nous attendait. Étant sur les bancs et même mieux : lorsque nous trouvions des stages, nous recevions une petite rémunération de la structure qui nous recevait. Mais peut-être n’est-ce que la nostalgie d’une certaine époque. »

Photo: Archives de Radio Prague
Cette réaction se rapportait à l’un de nos programmes dans lequel nous avons effectivement évoqué les difficultés auxquelles sont confrontés les jeunes diplômés tchèques pour trouver du travail une fois leurs études terminées. Il s’agit d’un problème qui ne touche pas, et de loin, seulement la République tchèque, mais une grande partie des pays européens. Rappelons que le taux de chômage en Tchéquie se situe actuellement autour de 7,5%, ce qui, selon les statistiques, en fait le sixième le plus faible au sein de l’Union européenne.

Merci à vous tous, chers amis, qui vous nous avez écrit et que nous avons eu le plaisir de citer dans cette émission. Merci pour votre fidélité aux émissions de Radio Prague. Sachez que vos commentaires et suggestions sont toujours les bienvenus. Merci également à tous ceux qui nous envoient régulièrement leurs rapports d’écoute, nous pensons notamment à M. Osawu Aikawa du Japon qui, fidèle à son habituel « bulletin météorologique », nous fait savoir que « l’été est parti et que l’automne est arrivé à Tokio ».

Avant de refermer notre boîte aux lettres, nous vous invitons une nouvelle fois à tester vos connaissances sur la République tchèque et à participer à notre concours mensuel. La question du mois d’octobre est la suivante:

Le 27 octobre, 100 ans se seront écoulés depuis la naissance d’un célèbre scientifique tchèque, bien connu pour avoir inventé les lentilles de contact. Donnez-nous son nom.

Parmi les bonnes réponses, 6 vainqueurs seront tirés au sort et recevront un prix. Envoyez vos réponses avant la fin du mois à l’adresse suivante : cr@radio.cz