Une grande majorité d’entreprises tchèques annoncent une augmentation des salaires

Иллюстративное фото: Филип Яндоурек, Чешское радио

72% des entreprises implantées en République tchèque prévoient d’augmenter les salaires de leurs employés en 2016. C’est du moins ce qui ressort de l’enquête menée par le cabinet KPMG et intitulée « Le pouls de l’économie ». Les dirigeants des sociétés réagissent ainsi à la forte concurrence sur le marché du travail, mais aussi aux perspectives économiques optimistes pour l’année prochaine.

Photo: Filip Jandourek, ČRo
Cette hausse des salaires envisagée répond notamment à la volonté des entreprises de conserver leurs employés. 63% des managers interrogés, notamment dans les secteurs d’activité techniques, avancent également pour principale raison le déficit de main-d’œuvre qualifié indispensable pourtant pour conserver la compétitivité de l’économie tchèque.

Pas moins de 53% des chefs d’entreprise considèrent que ce manque de main-d’œuvre qualifié constitue un des principaux freins à la croissance de leur chiffre d’affaires. A titre de comparaison, en Pologne et Slovaquie voisines, où l’étude a aussi été menée, cette raison n’est absolument pas citée…

C’est néanmoins un état d’esprit positif qui prévaut dans le milieu de l’entreprise en République tchèque. Seul un dirigeant sur vingt-cinq envisage de licencier du personnel en 2016, tandis que 38% prévoient de recruter. Parmi eux, près d’un quart affirment qu’ils augmenteront leur effectif d’au moins 5%.

« Les résultats de cette étude confirment notre ressenti, à savoir que l’humeur actuelle sur le marché est très bonne. L’économie croît et les entreprises tchèques veulent investir dans leur personnel », analyse l’antenne tchèque de KPMG.

731 dirigeants et managers de neuf pays d’Europe centrale et de l’Est, dont quelque 200 de République tchèque, ont participé en septembre dernier à cette enquête « Le pouls de l’économie ».