Une nouvelle initiative civique se propose de dénoncer les « déficits de la démocratie »

r_2100x1400_radio_praha.png

"Les événements de novembre ont donné la possibilité de créer une véritable démocratie... Mais la démocratie ne saurait être une notion dépourvue de sens. Il faut la prendre au sérieux, la défendre et demander son application à tous les niveaux »... Voilà ce que l'on peut lire dans une déclaration lancée et diffusée ces jours-ci, portant le titre Nous sommes citoyens!.

Le manque d'institutions impartiales disponibles aux citoyens, la bonne application des éléments qui sont inscrits dans la Convention des droits de l'homme et des libertés. C'est ce à quoi appelle la déclaration Nous sommes citoyens ! qui se veut inspirée de la Charte 77, dont on se rappelle, en ce mois de janvier, le 30e anniversaire. L'un des signataires, Petr Uhl, journaliste et ancien dissident, explique :

« A mon avis, la démocratie et les droits de l'homme en Tchécoslovaquie tout d'abord, après la révolution de Velours en République tchèque d'aujourd'hui, sont bien garantis, mais pas tout à fait assurés par la loi. Garantis par la Constitution et par les contrats européens et internationaux, ils ne le sont pas tout à fait par les lois. Et aussi la pratique est parfois contradictoire aux lois. Et c'est pourquoi j'ai attaché ma signature, j'ai bien apprécié le fait que l'on a choisi les défauts les plus grands dans le domaine des droits de l'homme et dans la démocratie et qu'on a fait un catalogue d'une vingtaine, d'une trentaine de points qui ne marche pas bien. On voit dans tous les Etats, même en France et dans les Etats très très démocratiques avec une longue tradition de la protection des droits de l'homme, que chaque initiative civique qui marche dans ce sens là, doit être soutenue, parce que sans la participation des citoyens, la démocratie est toujours vide et inefficace ».

La proclamation semble puiser son inspiration dans la Charte 77. Voyez-vous vous-mêmes des parallèles ?

Charte 77
« Bien sûr, parce que cela se dit ouvertement aussi dans la proclamation elle-même. A l'époque, c'était un système qui était non démocratique, c'était une dictature bureaucratique, et les conséquences de la Charte 77 étaient bien politiques. La Charte 77 elle-même apolitique avait un effet politique. Ici, ce ne sera pas le fait, parce que nous sommes déjà dans une démocratie et demander et exiger même la réalisation des droits et de la démocratie, de la démocratie civique aussi, c'est un droit qu'il sera difficile de réaliser, car on va faire certainement quelques pas en avant et pas un saut, mais le parallélisme est là, on s'inspire, on s'est inspiré ; tout d'abord je suis tombé dans les embarras, mais puis je me suis dit, voilà, c'est possible. J'ai trouvé correct ce parallèle ou cette inspiration ».

La déclaration Nous sommes citoyens! a rassemblé jusqu'à présent quelque deux cents signatures : des représentants de milieux sociaux, politiques et géographiques différents mais, à quelques exceptions près, peu de noms «généralement connus ». Point médiatisée pour l'instant, son retentissement dans la société s'annonce incertain.