Une police plus « sexy » pour attirer les jeunes ?

r_2100x1400_radio_praha.png

La police tchèque souffre d'un manque d'effectifs. En effet, selon le ministère de l'Intérieur, depuis quelques temps, le nombre de nouveaux policiers embauchés ne compense pas les départs des anciens.

Actuellement, la République tchèque dispose d'environ 46 000 policiers. Toutefois, depuis l'entrée en vigueur, en janvier dernier, de la loi dite des services, qui a notamment entraîné une baisse des salaires et contraint certains agents des forces de l'ordre à faire 150 heures supplémentaires non payées par an, le nombre de départs a augmenté de manière conséquente. Parallèlement, la police ne parvient pas à attirer suffisamment de jeunes motivés afin de remplacer les policiers manquants, comme l'explique le ministre de l'Intérieur, Ivan Langer :

« C'est difficile. Le profil des gens qui quittent la police a considérablement évolué. Avant, c'étaient plutôt les jeunes policiers qui avaient tendance à partir, tandis que les plus anciens restaient. Aujourd'hui, les trois quarts de ceux qui quittent leur poste sont des gens qui ont travaillé dans la police pendant au moins 29 ans. Jusqu'à présent, la courbe du nombre de personnes qui s'engagent dans la police ne copie pas celle des départs. Cette tendance fait qu'à l'heure actuelle, il manque environ 3000 policiers. »

Un manque d'effectifs relativement important, donc, mais auquel le ministère entend remédier grâce à sa réforme de la police qui devrait être réalisée d'ici à 2010 et à laquelle près de 3,5 milliards de couronnes (125 millions d'euros) devraient être consacrés. Cette réforme devrait permettre une « débureaucratisation » des services, une formation plus complète des policiers ou encore la fourniture d'un meilleur équipement technique à ceux-ci.

Ivan Langer
En résumé, le ministre de l'Intérieur s'attend à ce que la réforme améliore le rapport de confiance de la population envers la police. C'est pourquoi Ivan Langer estime primordial que la police apparaisse comme une entreprise moderne :

« Si vous voulez motiver les gens pour qu'ils travaillent dans une entreprise, il faut que celle-ci soit attractive et qu'elle propose des perspectives intéressantes. On peut également parler d'entreprise sexy ou d'emploi sexy. Pour cela, il convient non seulement de savoir présenter sous cette lumière votre entreprise, mais aussi faire évoluer celle-ci afin que la réalité corresponde à la présentation. Il faut donc être capable de s'adresser aux intéressés potentiels et pour cela, nous voulons nous montrer plus actifs que par le passé. C'est pourquoi dès cette année, nous avons lancé d'importantes campagnes de publicité. »

Selon le dernier sondage réalisé par le Centre pour l'étude de l'opinion publique, seuls 49 % des Tchèques affirment avoir confiance en la police. Un chiffre qui explique aussi peut-être pourquoi celle-ci rencontre des difficultés pour renouveler ses effectifs.