Vaclav Havel s’engage dans une initiative en faveur de la démocratie dans le monde

Václav Havel, photo: CTK

C’est à l’initiative d’une quinzaine d’organisations à but non lucratif et de plusieurs personnalités, parmi lesquelles l’ancien président tchèque Vaclav Havel, qu’a été créée à Bruxelles la Fondation européenne pour la démocratie. Ses initiateurs estiment que les activités de l’Europe pour soutenir la démocratie dans le monde manquent d’efficacité et de coordination.

Václav Havel, photo: CTK
Václav Havel mais aussi l’ancien président de la Commission européenne Jacques Delors, l’ancien président allemand Richard von Weizsäcker et d’autres personnalités de la vie politique figurent parmi les patrons de la nouvelle fondation. Ils estiment qu’il faut intensifier et rendre plus efficaces les initiatives européennes en faveur de la démocratie dans le monde. La fondation cherchera donc à coordonner les programmes qui existent déjà au niveau de l’Union européenne, des Etats membres de l’Union et aussi au niveau des organisations non gouvernementales. Parmi ces dernières il y a l’organisation tchèque «People in need», dirigée par Šimon Pánek. Kristina Prunerová de cette organisation précise les tâches que la Fondation européenne pour la démocratie doit remplir et les lacunes qu’elle doit combler dans des pays comme la Birmanie, la Biélorussie, l’Ouzbékistan et ailleurs :

«Ce qui manque, c’est le contact entre les organisations du secteur non gouvernemental qui réalisent des projets dans les pays respectifs, les fonds européens et éventuellement la politique. Cette fondation serait un vecteur de contact avec les organismes du secteur non gouvernemental connaissant bien les conditions dans les pays concernés parce qu’ils y travaillent déjà depuis des années. La fondation serait donc capable de donner les informations nécessaires aux gouvernements et pourrait puiser les finances pour ce genre de projets dans les fonds gouvernementaux et européens.»

Selon Kristina Prunerová, la fondation est ouverte au financement de sources privées et publiques :

José Barrosso et Václav Havel, photo: CTK
«En ce moment, le principal donateur est la fondation Doen de Hollande dont les moyens financiers proviennent d’une loterie hollandaise. Une contribution financière a été promise aussi par le ministère tchèque des Finances. Nous espérons qu’à l’avenir le soutien financier viendra surtout de la part des gouvernements européens, éventuellement de la Commission européenne.»

D’après le journal Mladá fronta Dnes, la fondation disposera de 2 millions d’euros pour les deux premières années de son existence. Le gouvernement tchèque a contribué à hauteur de 100 000 euros, le reste vient de Hollande. Le siège de la fondation est à Bruxelles et le président de la Commission européenne, José Barrosso, a tenu à prononcer le discours principal lors de la cérémonie d’inauguration de ses activités. Parmi les orateurs figurait aussi Václav Havel. «Il y a beaucoup de pays dans le monde où les gens accueilleront de leurs vœux cette aide. Nous allons aider ceux qui en ont besoin mais aussi nous-mêmes,» a-t-il dit.