Vaclav Kaslik

Vaclav Kaslik, photo: CTK
0:00
/
0:00

Le metteur en scène, réalisateur et chef d'orchestre, Vaclav Kaslik, est né le 28 septembre 1917 à Polisna, en Moravie. Il a réalisé près de 150 mises en scène d'opéras, dont la moitié à l'étranger. Le plus souvent, il s'agissait des oeuvres d'auteurs tels que B. Smetana, L. Janacek, G. Verdi, A. Dvorak et W. A. Mozart. Parmi les nombreux opéras qu'il a portés à scène à l'étranger, citons l'Ondine (Rusalka)au Teatro la Fenice de Venise, Nabucco et Tannhäuser au Covent Garden de Londres, Samson et Dalila au Teatro alla Scala de Milan ou la Dame de pique à l'Opéra royal de Stockholm. Vaclav Kaslik a réalisé des mises en scène aux théâtres les plus prestigieux du monde : Grand Théâtre de Genève, Staatsoper à Stuttgart, San Carlo à Lisbonne, De Vlaamse à Anvers, et la liste est loin de toucher à sa fin. On ne peut omettre, non plus, son travail pour la télévision et le cinéma.

Vaclav Kaslik, photo: CTK
Enfant, Vaclav Kaslik joue du violon, de l'orgue et du piano. Il dirige et fait également la mise en scène de spectacles donnés par des comédiens amateurs. Il fait ses études secondaires au lycée de Vlasske Mezirici, toujours en Moravie. Puis, il est admis au Conservatoire de Prague où il étudie le chant choral. Mais il n'est pas trop enthousiaste. Finalement, il opte pour la section de direction où il étudie la composition chez Rudolf Karel et la mise en scène d'opéra chez Ferdinand Pujmann. Après le conservatoire, alors qu'il travaille déjà, il continue encore à prendre des cours chez le célèbre Vaclav Talich. Sa première composition réalisée pour la radio la Ballade des brigands (Zbojnicka balada) et le ballet Don Juan remonte justement à l'époque de ses études.

Vaclav Kaslik est âgé de vingt trois ans, lorsqu'il est nommé chef d'orchestre du Théâtre E. F. Burian. Un an plus tard, il dirige la Philharmonie tchèque. Et c'est sur la scène du renommé théâtre E. F. Burian qu'il débutera avec la mise en scène de son ballet Don Juan. L'oeuvre sera également présentée en 1957 à Magdeburg et, sept ans plus tard, à Amsterdam dans le cadre du Holland festival.

Au début des années quarante, il entre au Théâtre national où il est pendant trois ans assistant de la mise en scène. Puis, il passe un an comme chef d'orchestre et metteur en scène de l'opéra du Théâtre d'Etat de Brno. A la fin de la guerre, il réalise son grand rêve et fonde avec Alois Haba le Théâtre du 5 Mai - plus tard l'Opéra d'Etat de Prague, dont il devient le chef. Il ne réalise pas uniquement la mise en scène, mais dirige également l'orchestre. En 1948, a lieu la première de son opéra la Ballade des brigands (Zbojnicka balada). En cette même année, V. Kaslik passe au Théâtre national qui fait fusion avec le Théâtre du 5 Mai. V. Kaslik travaille donc pour les deux théâtres et ses activités sont multiples : chef d'orchestre, metteur en scène, premier assistant du directeur de l'Opéra. En 1961, l'artiste réalise la mise en scène du célèbre opéra Intolleranza 1960, écrit par le grand compositeur italien Luigi Nono. La première a lieu au Teatro la Fenice de Venise. Sur la scène du Théâtre national, V. Kaslik sera l'auteur de nombreuses mises en scène d'opéras et de ballets, comme par exemple Mirandolina de B. Martinu, Zuzana Vojirova de Jaroslav Kvapil, le Satyr de Pavel Borkovec... Dans les années 1976-1981, il participe régulièrement à la mise en scène du festival d'Ottawa. Vaclav Kaslik a coopéré avec des chefs d'orchestre du monde entier et de grande renommée. A titre d'illustration, citons Karl Böhm (Cosi fan tutte), Hans Swarovsky (Orfeus), Serge Baudo (Pelleas et Melisanda) ou Sir Colin Davis (Simone Boccanegra). A partir de 1946, Vaclav Kaslik fait équipe avec le célèbre scénographe Josef Svoboda. Une collaboration des plus fructueuses qui apportera des dizaines de mises en scène d'une quarantaine d'opéras et de six ballets de près d'une trentaine de compositeurs.

Les créations pour la télévision et le cinéma de Vaclav Kaslik sont non moins importantes. Il a travaillé à la réalisation de huit ballets et d'une vingtaine d'opéras pour la télévision tchécoslovaque et quatre opéras dans le cadre de la coproduction tchéco - allemande. Le metteur en scène, réalisateur et chef d'orchestre est décédé le 4 juin 1989.