Vingt-deux personnalités récompensées par Vaclav Klaus le 28 octobre

Vaclav Klaus et Katerina Neumannova, photo: CTK

Nous vous en parlions déjà ce week-end, les décorations et remises de médailles sont un rituel inséparable de la fête nationale tchèque. Quels étaient les heureux élus cette année ?

Antonin Spacek, photo: CTK
Rappelons d'abord que la fête nationale tchèque est restée la date de la création de la République tchécoslovaque, le 28 octobre, une date qui n'est, en revanche, pas un jour férié en Slovaquie, les Slovaques préférant célébrer leur indépendance plutôt que la création d'un Etat qui n'existe plus. Tous les 28 octobre à Prague, sont donc récompensées des personnalités du pays ayant brillé dans leur discipline respective, ou honorées, parfois in memoriam, pour le courage dont ils ont fait preuve par le passé.

Cette année, ce sont donc 22 hommes et femmes qui ont été décorés par le président Vaclav Klaus. Parmi eux, le général Antonin Spacek, déjà nommé Chevalier de la Légion d'honneur française, et décoré samedi de l'ordre militaire du Lion blanc, la plus haute distinction nationale. Le général Spacek faisait notamment partie des brigades tchécoslovaques qui se sont battues à Dunkerque pour libérer la France.

Hilda Cihakova-Hojerova, Nadezda Kavalirova, Michal Pojezdny, photo: CTK
L'ordre Tomas Garrigue Masaryk a été décerné à un autre vétéran de la Deuxième Guerre mondiale, ancien pilote de la RAF, Miroslav Stander. A côté de ces hommes en uniforme se tenait, à presque 100 ans et avec encore une énergie incroyable, une dame impressionnante, Hilda Cihakova-Hojerova, résistante anti-nazie, emprisonnée pendant huit ans par les communistes dans les années 50, elle aussi décorée de l'ordre Masaryk :

Vaclav Klaus et Katerina Neumannova, photo: CTK
« Vous savez, nulle part ailleurs vous ne pouvez trouver de vrais amis comme en prison. A l'école ou au travail, vous pouvez avoir des copines, mais que vous quittez quand vous rentrez chez vous. Alors que là, en prison, vous êtes jour et nuit avec des gens ».

Côté culture, on notera, entre autres, la Médaille du mérite remise à Miroslav Ondricek, fidèle collaborateur de Milos Forman, et l'hommage rendu à l'acteur Boris Rösner, décédé en mai dernier.

Et puis le sport de haut niveau était cette année représentée par Katerina Neumannova. Après de nouveaux exploits aux JO de Turin l'hiver dernier, elle s'est vue, elle aussi, remettre la Médaille du mérite, avant de rechausser ses skis de fond pour une dernière saison.