Violence à l'école

r_2100x1400_radio_praha.png

La violence se fait de plus en plus présente, dans les établissements de l'enseignement primaire tchèque. Lundi, dans la matinée, un écolier de Plzen a donné un coup de couteau dans le ventre d'un de ses camarades de classe. La victime a dû être hospitalisée et opérée d'urgence. Heureusement, aucune fonction vitale n'a été atteinte. La police a lancé une enquête pour coups et blessures volontaires, car l'écolier a dépassé les quinze ans et est donc responsable de ses actes, devant la loi. Lors de l'interrogatoire, le jeune prévenu a déclaré qu'il s'était seulement défendu, d'autres écoliers l'ayant attaqué. Les spécialistes font remarquer que les incidents de ce genre se multiplient dans les établissements de l'enseignement primaire, ce qui est un fait des plus alarmants. Les mêmes spécialistes ne rejettent pas la responsabilité sur la violence présentée à la télévision. Ils affirment qu'un enfant bien élevé, n'étant pas confronté à des crises familiales, ne peut être influencé, outre mesure par la télévision, voire les jeux électroniques. Dans le traitement des affaires de violence à l'école, la prudence est de rigueur.