Week-end sportif

Photo: CTK
0:00
/
0:00

Tennis - Fed Cup : à l’issue de deux journées à suspense, la République tchèque a battu la Slovaquie (3-2) à l’occasion de la rencontre comptant pour le premier tour du groupe mondial II de Fed Cup. Le point décisif a été obtenu lors du dernier match de double ; Patinage de vitesse - Coupe du monde : nouveau sacre pour Martina Sáblíková sur longues distances ; Football : triplé de Martin Fenin, découverte de la Bundesliga.

Tennis – Fed Cup : les Tchèques qualifiées au bout du suspense

Photo: CTK
C’est dans le dernier set de l’ultime match, un double, que les Tchèques sont donc venues à bout, dimanche, de leurs voisines slovaques et ont obtenu le droit de disputer une rencontre de barrages qui, en cas de nouvelle victoire, leur permettrait de retrouver l’élite mondiale de la Fed Cup, équivalent dans le tennis féminin de la Coupe Davis chez les hommes. Mais à la différence de l’année dernière, lorsqu’elles avaient déjà battu les Slovaques au même stade de la compétition mais sur un score sans appel de cinq points à zéro, les Tchèques se sont fait peur cette fois et ont dû livrer un combat intense jusqu’au bout des deux journées de compétition.

Devant le public de Brno, en Moravie, elles ont du leur salut essentiellement à leur meilleure joueuse actuelle, Nicole Vaidišová. La n° 15 mondiale a d’abord remporté ses deux simples, contre Magdaléna Rybáriková en deux sets (7-5, 6-4), samedi, puis contre Dominika Cibulková en trois sets (3-6, 6-3, 6-1), dimanche, avant de prendre part au double victorieux aux côtés de Květa Peschkeová contre la paire slovaque composée de Cibulková et de Janette Husárová. Un double à quitte ou double puisque les Slovaques avaient remporté les deux autres matches de simple. Finalement, les Tchèques, qui se sont appuyés sur le service de Vaidišová, se sont tirées d’affaire en s’imposant 6-4 dans le troisième set après 1h40 d’une partie tendue. Héroïne du week-end en l’absence de Lucie Šafařová, 31e au classement mondial, côté tchèque, et surtout de Daniela Hantuchová, récente demi-finaliste à l’Open d’Australie côté slovaque, Nicole Vaidišová a donc tenu le rôle de leader de l’équipe qu’on lui avait logiquement attribué avant le début de la rencontre :

Nicole Vaidišová, photo: CTK
« J’ai passé beaucoup de temps sur le court ce week-end. Heureusement, tous mes matchs ont rapporté des points à l’équipe, et c’est bien entendu le plus important. J’ai joué contre des adversaires qui n’avaient rien à perdre, tandis que moi, j’étais dans le rôle de favorite et tout le monde attendait de moi que je gagne. Ce n’est pas une situation évidente à gérer en Fed Cup, où les matchs sont différents de ceux que nous disputons habituellement dans les tournois. J’étais très nerveuse avant le double décisif, mais je dois dire que ma partenaire, Květa Peschkeová, m’a beaucoup aidée et conseillée. Finalement, je n’ai fait sur le court que ce que l’on m’a dit de faire. Je dois aussi remercier le public qui a joué un rôle important et a été extraordinaire vers la fin du match. Mais nous avons joué tout le week-end dans une formidable ambiance. »

En avril prochain, les Tchèques auront donc le droit de disputer les barrages, la France, battue en Chine le week-end dernier, étant un de ses sept adversaires possibles, avec l’objectif de retrouver enfin l’élite mondiale après plusieurs années d’absence.

Patinage de vitesse - Coupe du monde : nouveau sacre pour Martina Sáblíková sur longues distances

Martina Sáblíková, photo: Bjarte Hetland, CC BY-SA 3.0
Martina Sáblíková a une nouvelle fois confirmé, si besoin en était, le week-end dernier, en Italie, qu’elle avait non seulement amplement mérité son titre de meilleur sportive tchèque de l’année 2007, hommes et femmes confondus, mais surtout qu’elle était sans doute la meilleure patineuse de vitesse au monde actuellement. En s’imposant sur le 3000 mètres disputé, dimanche, sur l’anneau extérieur de Baselga di Pinè, la Tchèque est, en effet, assurée de remporter pour la deuxième saison consécutive le classement général de la Coupe du monde des longues distances (3000 et 5000 mètres). Dans le nord de l’Italie, Martina Sáblíková a comme souvent devancé la légendaire Allemande Claudia Pechstein, s’adjugeant ainsi une cinquième victoire dans les six courses sur longues distances organisées en Coupe du monde depuis le début de saison. Assurée de conserver son titre, Martina Sáblíková peut donc d’ores et déjà se concentrer sur l’échéance des Championnats du monde sur longues distances, qui se tiendront en mars prochain à Nagano, au Japon, même si elle n’oublie pas non plus d’autres Mondiaux, de combiné cette fois, à Berlin, le week-end prochain :

« Ces Championnats du monde de combiné sont aussi une étape dans la saison, même si parmi les quatre distances à parcourir, il y a le 500 mètres, distance très courte sur laquelle j’obtiens rarement de bons résultats. C’est donc difficile dans ces conditions de se fixer un objectif, la suite de la compétition et mes chances pour un bon classement final dépendront beaucoup de ma performance sur 500 mètres et du retard que j’aurai alors sur les autres concurrentes. Mais je dois avouer que je n’attends pas grand-chose de ces Mondiaux de combiné, mon véritable objectif, c’est plutôt bien sûr Nagano pour les longues distances. »

Rappelons que le combiné est une épreuve au cours de laquelle les patineuses courent quatre distances, le 500 m, le 1500 m, le 3000 m et le 5000 m et à l'issue de laquelle un classement par points est établi sur la base des temps réalisés lors de chaque course. Une épreuve dont Martina Sáblíková a tout de même été sacrée championne d’Europe la saison dernière, un titre qui ne la laisse donc pas sans espoir de nouvelle médaille le week-end prochain.

Football : triplé de Martin Fenin, découverte de la Bundesliga

Martin Fenin (à gauche), photo: CTK
Avant que l’équipe nationale tchèque de football ne dispute un match amical contre la Pologne, mercredi, à Chypre, la Bundesliga reprenait ses droits le week-end dernier après une traditionnelle longue trêve hivernale. Un championnat d’Allemagne de première division dans lequel évoluent pas moins d’une quinzaine de joueurs tchèques et qui a été marqué pour sa reprise par le triplé réalisé par Martin Fenin, le nouvel attaquant tchèque international de l’Eintracht Francfort, sur le Stade olympique de l’Herta Berlin. Martin Fenin, âgé de seulement 20 ans, a été transféré lors du récent mercato d’hiver de son club formateur du FK Teplice en échange de 120 millions de couronnes (un peu plus de 4,6 millions d’euros). La star de cette reprise en Bundesliga, qui figure désormais régulièrement dans le groupe de l’équipe nationale, avait été sacré vice-champion du monde des moins de 20 ans l’été dernier lors de la formidable aventure des jeunes Tchèques. Et comme pour d’autres de ses partenaires qui ont déjà quitté le championnat tchèque pour l’étranger, il semble que Martin Fenin représentait une bonne affaire dont les clubs français sont une nouvelle fois passés à côté.