Week-end sportif

Photo: FIBA Europe/Castoria, www.eurobasketwomen2007.com
0:00
/
0:00

Basket : les Tchèques ont terminé cinquièmes du Championnat d'Europe féminin. Un classement qui leur permettra de participer au tournoi préolympique pour les Jeux de Pékin. Handball : le champion tchèque, le Banik Karvina, a été battu (22-32) par le club français d'Ivry en Ligue des champions. Football : après une semaine de coupes d'Europe se disputait ce week-end la 9e journée du championnat de République tchèque.

Basket-ball - Euro féminin

En battant la Belgique (75-50), samedi, puis la Lituanie (93-54), dimanche, à Chieti, en Italie, après avoir perdu, jeudi, en quart de finale à la surprise générale contre la Biélorussie (46-52), les Tchèques se sont finalement classées cinquièmes du championnat d'Europe féminin de basket-ball. Un classement décevant pour la République tchèque, qui remettait son titre de championne d'Europe en titre après sa victoire en 2005 et qui s'était fixé pour objectif minimal de monter sur le podium, mais qui lui assure néanmoins la dernière place synonyme de qualification pour le tournoi préolympique en juin 2008 avant les Jeux de Pékin. Le rêve olympique continue de vivre pour une génération exceptionnelle de joueuses, dont la plupart évoluent à Brno, où elles ont également été sacrées championnes d'Europe des clubs en 2006.

Dans les matches de classement contre la Belgique et la Lituanie, les Tchèques se sont facilement imposées en réalisant deux performances collectives abouties qui n'ont fait qu'attiser leurs regrets d'avoir été complètement hors sujet et d'être passées à coté du match quelques jours plus tôt contre la Biélorussie. A l'issue de la victoire contre la Lituanie, la capitaine Hana Machova estimait d'ailleurs que les Tchèques n'avaient rien fait d'autre que remplir leur rôle de favorites :

« Je m'attentais à ce que ce match ne soit pas trop compliqué et à une victoire d'une vingtaine de points puisque nous avions déjà affronté la Lituanie en match de préparation. Mais je pensais que la différence se ferait plutôt en seconde mi-temps, tandis que nous nous sommes détachées dès le premier quart-temps. Je ne pense pas que nous ayons surpris les Lituaniennes, nous avons simplement enfin joué comme nous savons le faire et comme il y avait déjà un écart important au score, les Lituaniennes n'ont pas opposé de réelle résistance en deuxième mi-temps. »

Tout au long du tournoi, les Tchèques auront donc alterné les hauts et les bas, terminant d'abord premières de leur groupe en huitièmes de finale avant de chuter et d'oublier leur basket contre la Biélorussie, un adversaire pourtant largement à leur portée, lors du premier match couperet de la compétition. Des prestations inégales à laquelle la meneuse de jeu Michaela Uhrova a tenté de trouver des explications :

« C'est le sport. C'est comme ça : un jour ça marche, un autre non. Contre la Biélorussie, nous étions presque incapables de rentrer un panier. Nous avons été bloquées par l'enjeu et n'avons pas su faire respecter notre statut de favorites. Contre la Belgique et la Lituanie, nous nous sommes dits qu'il y avait encore cette cinquième place en jeu, l'espoir des Jeux olympiques et qu'il fallait relever la tête. C'était une grande motivation. Et puis, que ce soit la Belgique ou la Lituanie, nous avons affronté deux équipes fatiguées et nous avons su en profiter avec un jeu rapide. »

Les Tchèques ayant échoué dans la défense de leur titre, ce sont donc les Russes qui sont redevenues championnes d'Europe en dominant l'Espagne en finale (74-68) et en imitant leurs collègues masculins, eux aussi sacrés en septembre.

Handball - Ligue des champions

La seule formation tchèque engagée en Ligue des champions de handball, le Banik Karvina, s'est lourdement inclinée de dix buts (22-32) contre Ivry, à Paris, dimanche, à l'occasion de la deuxième journée de la compétition. Déjà battu de quinze buts (20-35) par Barcelone la semaine dernière, le champion de République tchèque, qui n'a cette fois tenu la comparaison que 25 minutes en France, a ainsi subi sa deuxième défaite dans la compétition et se retrouve dernier du groupe A avant de déplacer en Russie pour y affronter Astrakhan, jeudi.

Football

Banik Ostrava - Teplice, photo: CTK
Après la lourde défaite (2-4) encaissée par le Slavia Prague sur le terrain du FC Séville en Ligue des champions, puis les qualifications du Sparta Prague et de Mlada Boleslav pour la phase de groupes de la Coupe UEFA, le championnat de République reprenait ses droits ce week-end avec la 9e journée. Une journée notamment marquée par le traditionnel derby pragois entre le Sparta et le Slavia, décalé toutefois à lundi soir pour cause de retransmission télévisée. L'autre affiche de la journée, entre le Banik Ostrava, troisième, et le FK Teplice, leader ex-aequo avec le Slavia Prague, s'est, elle, déroulée dimanche soir et s'est terminée sur un résultat nul et vierge malgré de nombreuses occasions pour chacune des deux équipes.

Enfin, terminons avec un petit tout d'Europe des championnats étrangers pour suivre les performances de quelques-uns des internationaux tchèques avant la rencontre très attendue, mercredi prochain, entre l'Allemagne et la République tchèque comptant pour les éliminatoires du championnat d'Europe 2008. En France, tout d'abord, bien qu'ayant débuté la rencontre contre Nancy sur le banc des remplaçants, Jan Koller a inscrit son troisième but de la saison sous les couleurs de l'AS Monaco. Un but qui n'a toutefois pas empêché la défaite (1-3) du club de la principauté sur sa pelouse face au surprenant leader lorrain. L'autre attaquant de l'équipe nationale tchèque, Milan Baros, n'a, lui, pas participé, dimanche, à la victoire (3-1) de l'Olympique lyonnais sur le terrain des Girondins de Bordeaux, victoire qui faisait suite à la débâcle (0-3) subie mardi dernier à domicile en Ligue des champions contre les Glasgow Rangers.

Autres joueurs tchèques qui évoluaient récemment en Ligue 1 française : David Rozehnal et Jaroslav Plasil. Pour la première fois de la saison, l'ancien défenseur parisien n'était pas titulaire sous ses nouvelles couleurs de Newcastle, en Angleterre, tandis que l'ancien monégasque, seul joueur tchèque évoluant dans la Liga espagnole, a activement participé à la victoire (3-2) de Pampelune aux dépens de Villareal en étant notamment l'auteur d'une passe décisive. En Italie, trois joueurs tchèques, Tomas Ujfalusi du côté de la Fiorentina, et Zdenek Grygera et Pavel Nedved du côté de la Juventus Turin, ont participé au match nul (1-1) entre les deux équipes, tandis qu'en Angleterre, le gardien Petr Cech a gardé sa cage inviolée lors de la victoire (1-0) de Chelsea en déplacement à Bolton. En fin, blessé, le capitaine de la sélection tchèque, Tomas Rosicky, a, lui, assisté depuis les tribunes à la victoire (3-2) d'Arsenal contre Sunderland.