série

6) Au musée de Jablonec nad Nisou, le verre tchèque sous toutes ses formes

Le Musée du verre et du bijou fantaisie

Ce nouvel épisode de notre série consacrée aux musées tchèques nous emmène à Jablonec nad Nisou. Cette ville de 45 000 habitants située dans le nord de la Bohême est réputée pour sa production de verre et de bijoux fantaisie. Le musée local, qui expose plus de 15 000 objets, est entièrement consacré à l’art verrier tchèque, reconnu dans le monde entier.

Le Musée du verre et du bijou fantaisie à Jablonec nad Nisou | Photo: Magdalena Kašubová,  Radio Prague Int.

Fondé en 1904, le Musée du verre et du bijou fantaisie occupe un magnifique bâtiment Art nouveau, un style très présent à Jablonec nad Nisou. S’il expose plusieurs milliers d’objets, ses collections en comptent plus de douze millions ! De ce fait, le musée de Jablonec est le deuxième plus important du genre en République tchèque, après le Musée des Arts et des Métiers de Prague.

Le savoir-faire des verriers de Bohême du Nord 

Il est plus particulièrement consacré à la production locale, comme nous le raconte sa directrice Milada Valečková :

Milada Valečková | Photo: Martina Schneibergová,  Radio Prague Int.

« Le musée est né du besoin des industriels et artisans locaux de préserver le patrimoine culturel qu’ils ont créé ici. Les objets de verre les plus anciens que nous exposons datent des XIV-XVe siècles. A cette époque ont été fondées les premières verrerries sur le territoire tchèque. Par ailleurs, nous exposons aussi les répliques du verre vénitien du XVIe siècle. Les visiteurs apprendront ici tout sur l’histoire et la production du verre en Bohême, c’est-à-dire comment il est fabriqué, à partir de quels matériaux, par quels procédés, à quelle température et comment il est ensuite travaillé, taillé, gravé à l’eau-forte et peint. »

Photo: Martina Schneibergová,  Radio Prague Int.

« Notre exposition du verre est appelé ‘Le jardin magique’. Elle rappelle les jardins de Versailles. Il y a un chemin principal avec une église, symbolisée ici par une cloche. La cloche provient de la plus ancienne église de Jablonec, construite, entre autres, grâce aux dons des verriers locaux. Au milieu de la salle se trouve une magnifique fontaine en verre, datant de 1925. Elle a contribué au succès du pavillon tchécloslovaque à l’exposition internationale des arts décoratifs à Paris. Ensuite, notre jardin magique est divisé par de nombreuses ruelles, avec des coins et recoins, où on peut se ballader et découvrir une multitude d’objets exposés. »

Photo: Martina Schneibergová,  Radio Prague Int.

Nous pouvons admirer le verre Art nouveau, très décoré et inspiré de l’art oriental, ainsi que les objets de la célèbre marque Riedel, qui a fabriqué du verre en Bohême du Nord à partir du XIXe siècle et jusqu’à la Seconde Guerre mondiale, pour s’implanter ensuite en Autriche. Le musée de Jablonec présente bien évidemment aussi les sculptures des grands noms de l’art verrier tchèque du XXe siècle. On écoute Milada Valečková :

Photo: Magdalena Kašubová,  Radio Prague Int.

« Nous exposons par exemple une sculpture en verre fondu dans un moule créé par Stanislav Libenský et Jaroslava Brychtová. Dans les années 1950, leur création a remporté un immense succès aux Etats-Unis. Nous sommes aussi très fiers d’avoir dans nos collections une œuvre que l’artiste René Roubíček a créée spécialement pour notre musée. Il était alors âgé de 93 ans. »

Photo: Martina Schneibergová,  Radio Prague Int.

Les bijoux tchèques exportés en Inde

Les collections du musée de Jablonec abritent des raretés dont des bijoux datés de 3 000 ans avant J.C., des accessoires vestimentaires, des boutons en verre, ou encore près de 16 000 décorations de Noël en verre. Plusieurs salles s’exposition sont dédiées aux bijoux fantaisies :

Photo: Martina Schneibergová,  Radio Prague Int.

« Les bijoux de Jablonec sont un véritable phénomène. A la fin du XIXe et dans la première moitié du XXe siècles, Jablonec était un centre manufacturier et commercial très important. Tous les types de bijoux fantaisie ont été commercialisés ici, même ceux qui étaient fabriqués ailleurs. Par exemple, la société Fried Frères avait ses succursales à Paris, Londres et Jablonec, appelée Gablonz en allemand. Des bracelets en verre et des perles en verre soufflée ont été très populaires en Inde notamment et y ont été expédiés à bord d’un navire à vapeur nommé Gablonz-Jablonec. »

Photo: Magdalena Kašubová,  Radio Prague International

« La fabrication de bijoux était importante pour les habitants de la région de Jablonec. C’est une région montagneuse où il était difficile de gagner sa vie à l’époque. Les verriers locaux se sont alors mis à fabriquer des bijoux semi-ouvrés, des barres, des tubes et d’autres composants encore qui étaient ensuite commercialisés. Par ailleurs, nous exposons également des bijoux en métal, en bois et même en plastique. Les premiers bijoux en plastique étaient fabriqués au début du XIXe siècle avec du celluloïd. Comme il est extrêmement inflammable, c’était un travail très dangereux. »

Le plus long collier du monde | Photo: Martina Schneibergová,  Radio Prague Int.

Le plus long collier de perles du monde ! 

Petite curiosité : le musée de Jablonec expose le plus long collier du monde, qui mesure précisément 220 mètres. Créé en 1994 à partir de 9 000 perles en bois et en plastique, il est inscrit dans le Livre Guinness des records.

Photo: Magdalena Kašubová,  Radio Prague International

En 2020, les décorations de Noël en verre soufflé qui ont fait la renommée du village de Poniklá, en Bohême du Nord, ont été ajoutées à la liste du patrimoine culturel immatériel de l‘UNESCO. Une autre candidature, concernant les savoir-faire verriers, est actuellement préparée par le musée de Jablonec nad Nisou, en collaboration avec la France, l’Allemagne, la Hongrie, l’Espagne et la Finlande.

Le Musée du verre et du bijou fantaisie à Jablonec nad Nisou | Photo: Magdalena Kašubová,  Radio Prague Int.
12
50.722587640173
15.172113558322
default
50.722587640173
15.172113558322