3 000 coureurs sur le bitume de České Budějovice pour la 4e édition du semi-marathon

4e semi-marathon de České Budějovice, photo: ČT24

Réunis sur la magnifique place Přemysl Otakar, près de 3 000 coureurs ont participé au 4e semi-marathon de České Budějovice samedi 6 juin dernier. Malgré la chaleur caniculaire qui étouffait la grande ville de Bohême du Sud, le public était de nouveau très nombreux pour encourager les athlètes venus de tout horizon. Malgré sa jeunesse et son éloignement de la capitale, l’épreuve asphaltée de České Budějovice connaît un réel engouement populaire. Un reportage de Benoît Rouzaud.

4e semi-marathon de České Budějovice, photo: ČT24
Marquée par une chaleur tropicale, cette quatrième édition s’est toutefois achevée sans aucune anicroche. Responsable de CzechRun, la société qui organise notamment le marathon de Prague et plusieurs autres courses en République tchèque, Pavel Kaidl est revenu sur le succès que rencontre České Budějovice, une étape en train de trouver sa place parmi les grands rendez-vous estivaux de course à pied dans le pays :

« České Budějovice est une ville d’environ 100 000 habitants. L’année dernière, le semi-marathon avait attiré 14 000 spectateurs, sans oublier les 5 200 personnes qui participent non seulement au marathon mais aussi à la course pour les familles. Grâce à une étude économique que nous avons commandée, nous savons très précisément que ce public a dépensé vingt millions de couronnes durant cette seule journée, soir près de 730 000 euros. »

České Budějovice, photo: Benoît Rouzaud
Lancé il y a quatre ans, la création du semi-marathon de České Budějovice est un pari réussi, un de plus, pourrait-on dire, dans un pays où la course à pied fait de plus en plus partie de la culture sportive :

« Prague et l’ensemble de la République tchèque sont une terre promise pour la course à pied. Les gens qui se mettent à courir sont de plus en plus nombreux et le nombre de participants à nos différentes courses croît régulièrement. En 2014, les sept événements que nous organisons dans le pays (marathon, semi-marathon et Grand Prix de Prague, semi-marathons de Karlovy Vary, České Budějovice, Olomouc et Ústí nad Labem) ont rassemblé 70 000 participants. Et nous pouvons déjà affirmer que ce nombre sera encore plus important cette année. »

Symbole de cette réussite, l’équipe de CzechRun s’est vue adresser les félicitations de l’IAAF (la fédération internationale d’athlétisme) et décerner un label « argent » gage de la qualité de cette organisation au cordeau.

České Budějovice, photo: Benoît Rouzaud
« La République tchèque est le pays au monde qui possède le plus de labels d’or et d’argent pour les courses organisées sur son territoire. Or, ces labels, c’est un peu comme les étoiles Michelin pour les restaurants : ils sont décernés chaque année, ce n’est donc pas quelque chose d’automatique. Par exemple, České Budějovice compte parmi les quarante-trois villes au monde qui ont le privilège de posséder un de ces labels attribués par la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF). Pour cette année, ce n’est encore ‘que’ le label d’argent, mais, a priori, tout laisse à penser que ce sera un label d’or dès l’année prochaine. »

Jiří Homoláč, Valérie Soukupová, Rose Chelimo, Abraham Cheroben, photo: Benoît Rouzaud
Côté course, une température trop généreuse qui avoisinait les 30° C a annihilé toute tentative de record de l’épreuve, et ce malgré un plateau élite de belle facture composé d’Africains, de Japonais, d’un Français (El Hassan ben Lkhainouch) et des meilleurs Tchèques. Sans surprise, les Kenyans ont régné sans partage en réalisant le doublé chez les filles comme chez les garçons. Les Ethiopiens se sont contentés de compléter les podiums. Meilleur temps d’engagement du plateau masculin en 58’48’’, le timide mais non moins brillant Abraham Cheroben s’est logiquement imposé en 1h01’24’’ avec une avance confortable sur son dauphin Benjamin Ngandu (1h02’57’’). De la même manière chez les féminines, la Kényane Rose Chelimo attendue comme la grandissime favorite, a triomphé haut la main en 1h12’01’’, devançant Viola Jelagat de près de 2’37’’.

České Budějovice, photo: Benoît Rouzaud
Dans ce contexte difficile, les locaux ont su tirer leur épingle du jeu. Ainsi, chez les filles, la surprise est venue de Valerie Soukupová, qui effectuait ses premières foulées sur cette distance. En 1h23’31’’, l’habituelle coureuse de 1 500 mètres s’est distinguée en se classant septième.

Du côté des hommes, Jiří Homoláč, détenant une marque personnelle en 1h05’41’’, s’est battu 1h11’ durant en talonnant les Japonais pour ravir la dixième place du général, et par là même celle de premier Tchèque. Eprouvé par les conditions, il a livré ses impressions à la fin de la course :

« C’était très, très dur aujourd’hui à cause de la chaleur. Je me suis senti vraiment très mal juste après la course, mais je me sens déjà beaucoup mieux. Le fait d’avoir fini premier Tchèque facilite la récupération. C’est une perf’ dont je suis très content. Mon temps à l’arrivée est ce qu’il est, compte tenu des conditions météo. Maintenant, le prochain objectif est le semi-marathon d’Olomouc. »

České Budějovice, photo: Benoît Rouzaud
Olomouc qui sera ce samedi la prochaine étape de l’organisation de CzechRun. Mais dans la chaleur et l’ambiance, festive jusqu’au bout, de České Budějovice, ce n’était certainement pas encore la préoccupation du dernier des coureurs, arrivé certes aux environs de 23 heures mais avec une ovation du tonnerre…