60 ans depuis les premières déportations des Juifs tchèque

r_2100x1400_radio_praha.png

Les transports des Juifs tchèques, vers les camps de concentration, ont commencé le 16 octobre 1941. Des camps de Lodz, Minsk, Ujazdowe et, en premier lieu, la ville de Terezin, en Bohême du nord, ont été leur première destination. C'est de ces camps que les Juifs tchèques ont poursuivi, plus tard, leur chemin sinistre, vers des camps d'extermination, à Auschwitz-Birkenau, Treblinka, Bergen-Belsen ou ailleurs. Près de 10 500 Juifs tchèques seulement des 81 000 Juifs déportés ont survécu à l'holocauste...

Les transports des Juifs tchèques, vers les camps de concentration, ont commencé le 16 octobre 1941. Des camps de Lodz, Minsk, Ujazdowe et, en premier lieu, la ville de Terezin, en Bohême du nord, ont été leur première destination. C'est de ces camps que les Juifs tchèques ont poursuivi, plus tard, leur chemin sinistre, vers des camps d'extermination, à Auschwitz-Birkenau, Treblinka, Bergen-Belsen ou ailleurs. Près de 10 500 Juifs tchèques seulement des 81 000 Juifs déportés ont survécu à l'holocauste...

Pour commémorer le 60ème anniversaire de cet événement tragique, beaucoup de manifestations et d'actes de piété ont lieu, depuis le week-end dernier, dans le pays... Il s'agit avant tout de rappeler l'holocauste aux autres, car l'histoire peut se répéter, dit Jan Munk, président de la Fédération des congrégations juives... Les commémorations ont culminé, ce mardi, à Terezin. Jarka Gissubelova, qui était sur place, nous a téléphoné.