Accord de partenariat : la République tchèque a trouvé un accord avec Bruxelles

Photo: Commission européenne

Ce mercredi, la Commission européenne a accepté les termes de l’accord de partenariat que lui a proposé le ministère tchèque chargé du développement régional. Cet accord est un prérequis pour que le pays puisse bénéficier des fonds structurels et d’investissement dans les six prochaines années. Les négociations ont duré pendant trois ans.

Photo: Commission européenne
L’accord valide le champ d’intervention de la programmation 2014-2020 des fonds européens structurels et d'investissement (FESI), il s’agit d’un document de planification stratégique qui définit notamment des domaines prioritaires. Selon l’adjoint à la ministre pour le Développement régional, la signature de cet accord est prévue encore au mois d’août. A titre de comparaison, l’accord analogue entre la France et la Commission européenne a déjà été signé le 8 août.

La République tchèque attend encore la confirmation finale de Bruxelles. En parallèle s’ouvre la programmation 2014-2020 des différents fonds européens, tels que le Fonds européen de développement régional (FEDER), le Fonds social européen (FSE) ou le Fonds européen agricole de développement rural (FEADER).

Les projets en République tchèque pourraient bénéficier du soutien à hauteur de 600 milliards de couronnes (22,2 milliards d’euros) au cours des six prochaines années. Ces ressources seront en priorité destinées à l’infrastructure, la recherche et la science, l’environnement ou l’amélioration de l’efficacité énergétique.