Avis contradictoires sur la centrale de Temelin

r_2100x1400_radio_praha.png

Les militants autrichiens contre la centrale nucléaire de Temelin, en Bohême du sud, critiquent le ministre tchèque de l'Industrie et du Commerce, Miroslav Gregr, pour ses récentes déclarations. Selon Miroslav Gregr, la centrale de Temelin serait une des plus modernes dans le monde. Réagissant à cette déclaration, le porte-parole écologique de la social-démocratie autrichienne, Ulrike Sima, a rappelé les pannes ayant ralenti, récemment, la mise en activité de la centrale. Ulrike Sima a appelé aussi le cabinet Schüssel à respecter l'accord sur la centrale de Temelin signé, en décembre dernier, par les gouvernements tchèque et autrichien.