Barême des prix en Tchéquie

r_2100x1400_radio_praha.png

Les Tchèques vont devoir ouvrir un peu plus leur bourse pour l'achat des produits énergétiques : les carburants, le gaz et l'électricité devraient voir leurs prix considérablement augmenter, dans les mois à venir et l'année prochaine. Ceci est dû, en grande partie, à la hausse du prix du pétrole sur les marchés mondiaux.

D'un autre côté, la cours de la couronne par rapport au dollar restant relativement élevé, la hausse du brut ne touche pas de plein fouet le consommateur tchèque. Hausse de l'énergie, mais stabilité des prix des produits alimentaires de base, par exemple. En ce qui concerne les prix des produits de consommation, on assiste même à certaines baisses. C'est le cas, par exemple, de l'électronique et de l'électroménager, en général. Les prix des vêtements et des meubles sont aussi à la baisse. Dans leur cas, c'est le résultat de l'appartenance de la Tchéquie à l'Union européenne, donc d'une plus forte concurrence, qui se manifeste, aussi, par l'ouverture d'un plus grand nombre de magasins, de grandes surfaces, surtout. Pour revenir au prix des carburants, les pronostics ne sont pas des plus joyeux : les pompistes prévoient même plus d'un euro au litre d'essence pour le printemps 2005 (dans les 85 cents actuellement). Cette hausse conduira forcément à la hausse d'autres produits : des transports à la baguettecar les coûts de production seront touchés.

Au temps des communistes en Tchécoslovaquie, on disait : le gouvernement qui augmentera le prix de la bière tombera. Il n'est jamais tombé et ne tombera certainement pas avec la hausse du prix de la boisson nationale, attendue pour l'année prochaine. Caractéristique pour la Tchéquie : les brasseries attendent la hausse des prix du plus grand brasseur, Pilsner Urquell. D'un autre côté, ceux qui aiment les articles de mode, même les produits griffés, peuvent satisfaire leurs désirs dans de nouveaux magasins qui apparaissent, comme Freeport, à Prague, vendant des grandes marques à des prix abordables. Les magasins Outlet, qui vendent le surplus ou les produits de grandes marques, mais de moins bonne qualité, font aussi leur apparition. Donc hausse des prix en 2005, mais plus grandes possiblités d'acheter à bas prix, sans même se rendre à l'étranger, comme le font certains Tchèques habitant dans les régions frontalières. C'est la Tchéquie à l'heure européenne.