Bière : pour la 1ère fois, Plzeňský Prazdroj a vendu plus d’un million d’hectolitres à l’étranger

Photo: Budka

Plzeňský prazdroj, plus grand groupe brassicole en République tchèque, a vendu un volume record de plus de 1,11 million d’hectolitres de bière à l’étranger en 2013, soit environ 10% de la production totale du groupe. Le tout pour un bénéfice avant impôt de près de 3,5 milliards de couronnes (127 millions d’euros), une augmentation de 5% par rapport à la période avril 2012 - mars 2013.

Photo: Budka
Le chiffre d’affaires réalisé par Plzeňský prazdroj, qui regroupe Pilsner Urquell, Gambrinus, Velkopopovický Kozel ou encore Radegast, autant de marques très consommées en République tchèque, a atteint un montant d’un peu plus de 13 milliards de couronnes (472 millions d’euros), soit une baisse de 2% par rapport à l’exercice précédent.

Ces chiffres sont à placer en parallèle avec celui de la consommation totale en République tchèque dont le volume a baissé de 1,1% en 2013. Selon les dirigeants de Prazdroj, qui détient la moitié du marché local, le temps relativement froid qui a régné dans le pays au printemps 2013 et les inondations qui ont frappé la Bohême en juin constituent les causes principales de cette tendance. Par ailleurs, la consommation dans les restaurants et autres établissements de débit de boissons a chuté de 41%, les Tchèques étant de plus en plus nombreux à préférer consommer leur boisson préférée chez eux.

Exportée dans plus de cinquante pays du monde, la Pilsner Urquell, la plus célèbre des bières tchèques, est de plus en plus appréciée notamment sur les marchés asiatiques, mais aussi en Grande-Bretagne, en Italie, en Finlande, en Biélorussie, en Bulgarie, au Monténégro ou encore en Slovaquie. La Velkopopovický Kozel, une des autres marques du groupe distribuée dans une trentaine de pays, se porte bien également avec une hausse de 6% en 2013.

Plzeňský Prazdroj, dont la brasserie à Plzeň est aussi une attraction touristique majeure, fait partie du groupe britannique SABMiller.