Coupes d’Europe, championnat : le football tchèque à la fête

«Спарта» в Таллинне (Фото: ЧТК)

Finies les vacances pour les joueurs de football évoluant dans le championnat tchèque. Cette compétition, renommée Synot liga après un changement de sponsor, débute en effet ce vendredi soir avec un derby opposant le Bohemians au Sparta. Ce dernier a déjà repris avec la Ligue des Champions. Et à l’instar de Mladá Boleslav et de Liberec en Ligue Europa, le champion de République tchèque en titre s’est qualifié pour le prochain tour.

Sparta Prague - Levadia Talinn, photo: ČTK
Les amateurs de football tchèques sont certainement aux anges : deux semaines après la fin du Mondial brésilien, où la République tchèque était absente, les hostilités reprennent en Gambrinus liga. Ou plutôt en Synot liga, le championnat tchèque ayant en effet profité de la trêve hivernale pour changer de sponsor et d’appellation.

Et ce championnat débute ce vendredi soir avec une affiche alléchante : les Bohemians Prague, club emblématique de la capitale, reçoivent dans leur enceinte de Ďolíček, le Sparta Prague, auteur du doublé coupe-championnat la saison passée. Les Bohemians, habitués aux aller-retours entre les deux premières divisions, tenteront de bien débuter la compétition pour s’assurer un maintien serein. Mais l’affaire ne sera pas aisée face au Sparta, dont les joueurs et le staff démentent tout manque de motivation, à l’image de Bořek Dočkal, international évoluant au poste d’attaquant :

« Je ne pense pas que cette saison sera plus difficile. L’équipe est plus ou moins la même que l’an passé. Nous n’avons pas réalisé de grands changements. Par contre nous avons renforcé certains postes ou augmenté la concurrence à d’autres. Cela pourrait être plus difficile si nous parvenons à nous qualifier dans une coupe d’Europe. Dans ce cas, les matchs se multiplient et il est plus complexe de parvenir à enchaîner les bons résultats. »

En Ligue des Champions, la partie est bien engagée pour le Sparta Prague, qui, au deuxième tour préliminaire, a disposé facilement du Levadia Talinn avec notamment un 7 à 0 lors du match aller, le tout gratiné d’un quintuplé du capitaine, David Lafata. Auteur d’un match moins abouti mardi dans la capitale estonienne (1-1), le club tchèque affrontera les Suèdois de Malmö au prochain tour.

Josef Šural, photo: ČTK
Deux autres équipes tchèques sont engagées en coupe d’Europe et plus précisément en Ligue Europa. Et elles ont fait le job. Liberec s’est imposé par deux fois face à Košice (0-1 en Slovaquie puis 3-0 à domicile), une confrontation ainsi résumée par Josef Šural, l’auteur du dernier but :

« Je pense que le plus positif c’est d’avoir inscrit quatre buts et, surtout, de ne pas en avoir encaissé, malgré les très nombreuses occasions de nos adversaires. Nous avons défendu à chaque fois comme il le fallait, nous nous sommes battus et avons joué comme une équipe. »

Le résultat est tout aussi positif pour Mladá Boleslav, qui a également inscrit quatre buts sans en encaisser face aux Bosniens de Široki Brijeg, mais lors du seul match retour. C’est plus qu’il n’en fallait pour se qualifier avec une première victoire à domicile sur le score de 2 à 1. Satisfait, l’entraîneur Karel Jarolím n’en garde pas moins les pieds sur terre :

Mladá Boleslav - Široki Brijeg, photo: ČTK
« Je vais essayer de tempérer l’euphorie de mes joueurs afin qu’ils ne croient pas que cela vient tout seul, car cette victoire s’est basée sur un travail consciencieux. »

Karel Jarolím fait bien de ramener ses troupes à la raison car c’est un gros morceau qui les attend au troisième tour préliminaire, dès la semaine prochaine, avec la réception de l’Olympique lyonnais. Liberec, quant à lui, sera opposé à un club plus anonyme, le FC Astra Giurgiu, basé en Roumanie.